Deuil : les étapes par lesquelles on passe à la mort d'un proche
Publié le 14 Décembre 2017 par Bénédicte Demmer, journaliste santé

Le déni face à l'annonce de la perte

© AFP

Quand on évoque le deuil, le déni est la phase dont on parle le plus. Pourtant, selon le Dr Renaud Da, psychologue, c'est une étape fréquente effectivement mais aussi souvent la plus brève.

Publicité
Publicité

Le déni c'est quoi : "Quand on apprend la mort d'un proche, surtout dans les cas inattendus et brutaux comme un crash d'avion ou un accident de voiture, la première réaction est souvent de se dire "ce n'est pas possible", "cela ne peut pas être vrai"", explique le psychologue.

Pourquoi est-on dans le déni ? Parce que c'est un évènement définitif qu'on redoute. On sait qu'il ne sera plus possible de revoir la personne et l'annonce est vécue comme un choc. Ensuite, on apprend très rapidement les preuves et on se rend compte que tout est vrai, c'est là que la souffrance commence.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X