Comment se passe une toilette mortuaire ?
Sommaire

Un défunt propre dans un endroit apaisé

Comment se passe une toilette mortuaire ?© Istock"Une fois la toilette mortuaire réalisée, le corps est déposé dans un linceul puis recouvert jusqu’à hauteur de poitrine d’un drap propre dans la chambre. Les membres supérieurs sont placés le long du corps, les mains peuvent être posées sur l’abdomen. La pièce est entièrement rangé, le lieu doit être le plus propice au recueillement possible", détaille M.Camarasa. Avant d’ajouter : "Le personnel soignant se montre alors disponible. Dans une certaine mesure la qualité d’un accompagnement de ce type est aussi de savoir adopter une écoute empathique". La famille peut ensuite, en accord avec le personnel médical, rester le temps qu’elle le souhaite, dans un délai légal maximum de 10 heures, auprès du défunt avant que le corps ne soit transféré vers un autre endroit.

Et la toilette rituelle ?

La toilette rituelle est propre à chaque religion. Chez les musulmans, elle est réalisée par un proche ou un membre de la famille ou par un représentant du culte, un imam. Comme le précise l’Assistance publique des hôpitaux de Paris sur son site internet, dans la religion musulmane le corps est lavé à l’eau et au lotus pour lui enlever toute source d’impureté. Aucune croix ne doit être déposée près du corps. De plus, il faut éviter de croiser les mains et les doigts du défunt. Une toilette de purification est réalisée, le corps est enveloppé dans un nombre impair de vêtements blancs non cousus, les bras le long du corps et les paumes vers le ciel. "Au sein de la religion juive, un ou plusieurs membres de la communauté religieuse pratique la toilette du défunt et sa purification en lui coupant les cheveux et les ongles", décrit également l’APHP. Les mains ne doivent pas être croisées et les bras sont placés le long du corps.

En respect du rite catholique, la famille peut croiser les doigts du défunt et placer un chapelet ou une croix sur le corps. Concernant le rite protestant, "Au moment de la toilette mortuaire, il est possible de croiser les doigts ou les mains du défunt et de disposer une Bible ouverte et une croix huguenote à proximité du corps", détaille le site internet de l’APHP.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Remerciements à Frédéric Camarasa, technicien d’autopsie et agent de service mortuaire au CHU de Montpellier