Rappel de Riz basmati pour présence d'une substance cancérogène

Publié le 23 Mai 2019 à 12h38 par Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé
Un lot de riz basmati Monoprix vient d’être rappelé par le fabricant, en raison de présence d’aflatoxines en quantité trop importante.

Si vous consommez régulièrement du riz de la marque Monoprix, prenez garde ! La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vient de signaler un rappel de produit.

Sont concernés les sachets de riz basmati Monoprix 5 x 90 g, dont la date de durabilité minimale est le 25/09/2020 ou le 26/09/2020. Ce produit porte la référence EAN : 3350033158276. En cause : la présence d’aflatoxines en quantité supérieure aux seuils réglementaires.

Le fabricant recommande de ne pas consommer ce produit et de le ramener au point de vente, où les modalités de retour seront précisées.

Les aflatoxines peuvent être présentes dans les aliments secs

Les aflatoxines sont de mycotoxines produites par certains types de champignons (ceux qui forment les moisissures). L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) précise “qu’elles peuvent contaminer les cultures alimentaires, et constituent une menace grave pour les humains et le bétail”.

Ces substances sont présentes naturellement un peu partout dans le monde - en particulier dans les zones chaudes et humides. On peut les retrouver dans certains aliments comme le riz, le maïs, les noix, les fruits secs, les épices, le cacao ou encore les huiles végétales brutes.

Une substance toxique et cancérogène

Les industriels doivent veiller à ce que les aflatoxines soient maintenues au niveau le plus faible possible dans leurs produits. Car une exposition à long terme peut avoir de graves conséquences sur la santé. Reconnues comme cancérogènes, elles peuvent affecter l’ensemble des organes, et plus particulièrement le foie et les reins.

Les aflatoxines sont également génotoxiques, et peuvent provoquer des anomalies congénitales chez les enfants. Ces derniers pourraient également subir des retards de croissance. Ces substances ont un effet immunodépresseur, et peuvent donc affaiblir le système immunitaire.

Une dose trop importante pourrait être fatale

L’OMS précise enfin qu’en “cas d’exposition à des doses importantes, les aflatoxines entraînent un empoisonnement aigu qui peut être fatal, généralement par le biais d’une atteinte hépatique”. Ce problème pourrait survenir après la consommation d’aliments contenant une concentration en aflatoxines supérieure ou égale à 1 mg/kg.

Rassurez-vous cependant : les aliments industriels restent très contrôlés afin de répondre aux réglementations en vigueur dans l’hexagone. Les derniers cas d’aflatoxicose ont été enregistrés pendant l’été 2016 en République Unie de Tanzanie.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X