Sommaire

Bière, whisky, champagne... faites l'impasse !

Bière, whisky, champagne... faites l'impasse ! Quels alcools éviter : La bière, même sans alcool, très riche en purine. Les alcools forts comme les apéritifs (whisky...) très riches en éthanol qui en se dégradant font monter l'uricémie. Le vin blanc (surtout de Bourgogne) et le Champagne sont également déconseillés.
En dehors des crises, vous pouvez consommer de petites quantités de vin rouge.

Pourquoi : "Ce sont les fluctuations fortes de l'uricémie* qui provoquent les crises de goutte chez les personnes prédisposées. L'alcool a une influence sur ce taux à cause de sa forte teneur en purine, une molécule qui lorsqu'elle est ingérée, est dégradée et métabolisée en acide urique**", explique le Pr Richette.

Sachez-le : Chez un individu prédisposé, l'acide urique augmente facilement. Dans les autres cas, même si vous prenez des aliments riches en purine, vous l'éliminez automatiquement par voie rénale.

* L'uricémie est le taux d'acide urique dans le sang, qui en temps normal doit être inférieur à 6mg/dl. Au-delà de 7mg/dl, l'acide urique est précipité sous forme de cristaux, ce qui cause la goutte.
** L'acide urique est une substance provenant notamment de la dégradation des noyaux des cellules contenus dans certains aliments. Il est éliminé par les reins. Mais lorsque cette substance est en trop grande quantité dans le sang, elle se dépose sous forme de cristaux dans une articulation et entraîne une inflammation : c'est la crise de goutte.

mots-clés : Goutte
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.