Mycose génitale chez l'homme : 3 signes d'alerte

Publié le 17 Juin 2016 à 10h11 par La Rédaction Médisite
Si les hommes sont généralement moins sujets aux mycoses génitales, cela peut cependant leur arriver. Les mycoses génitales chez l'homme sont d'origine fongique, avec le champignon Candida Albicanspour responsable. Les symptômes sont assez facilement repérables et il existe des traitements pour les soigner.
Fotolia

Les trois grands symptômes de la mycose génitale chez l'homme

La mycose génitale chez l'homme se manifeste par plusieurs symptômes. Les démangeaisons et les brûlures à la miction sont aisément identifiables et très courantes. Le gland est sensible et chaud au toucher, souvent rouge.

Des vésicules peuvent aussi apparaître.

Elles contiennent un liquide blanchâtre. Elles se localisent souvent autour du gland et peuvent suinter. Parfois, ces signes cliniques peuvent également toucher les testicules. Le traitement de la mycose génitale chez l'homme En cas de démangeaisons, de sensation de brûlure, de plaques rouges ou blanches, au niveau de l'appareil génital, il est conseillé de consulter un médecin. Il ne s'agit pas forcément d'une mycose, mais d'un herpès ou d'une autre infection. Cependant, en cas de mycose génitale, une crème antifongique, voire une crème corticoïde, est nécessaire. Pour la toilette intime, il est important de bien décalotter le prépuce et de le nettoyer avec un savon à pH neutre. Les tissus en matière synthétique sont à éviter. En cas de mycose génitale, pour limiter les risques de transmission, on limite les rapports sexuels ou on se protège au moyen d'un préservatif.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :