L'allergie au sperme, source d'intenses démangeaisons génitales ?

Avec l'hypersensibilité à la candidine et l'allergie aux préservatifs, l'allergie au sperme fait partie des trois principales formes d'allergies en lien avec la sexualité. Plus précisément, cette réaction disproportionnée du système immunitaire résulte d'une intolérance au liquide séminal sécrété par la prostate et les glandes séminales. Cette allergie sexuelle reste assez rare, et touche majoritairement les jeunes femmes au début de leur vie intime. En plus de la survenue d'intenses démangeaisons génitales, l'allergie au sperme s'accompagne également d'irritations, de sécheresse vaginale et d'un gonflement de la vulve après une éjaculation sans port de préservatif.

Comment calmer ces démangeaisons génitales ?

Le port systématique du préservatif au cours des rapports sexuels représente la solution la plus facile à mettre en place. Celle-ci évite, en effet, le contact direct entre le sperme et les organes génitaux féminins, empêchant, de fait, la mise en œuvre d'une réponse immunitaire inadaptée. Mais sur le long terme, il est souvent conseillé de suivre un processus de désensibilisation, surtout pour les femmes qui désirent procréer. Si cette prise en charge n'est pas envisageable ou si elle n'offre pas de résultats suffisamment satisfaisants, le recours aux techniques de procréation médicalement assistée représente la meilleure alternative pour ces femmes de pouvoir avoir un enfant.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.