Rapport intime : dans quels cas peut-on attraper une mycose buccale ?

Publié le 03 Janvier 2019 par La Rédaction Médisite
La mycose buccale provient essentiellement de la prolifération anormale de champignons microscopiques de type Candida albicans. Elle peut se manifester sous la forme de muguet buccal, de perlèche ou encore de langue noire. Quelles sont les causes de la mycose buccale ? La mycose buccale peut-elle s’attraper suite à un rapport intime oral ? Mycose vulvaire et mycose pénienne peuvent-elles se transmettre à la bouche ?
Publicité
Rapport intime : dans quels cas peut-on attraper une mycose buccale ?Istock

Mycose buccale : de quoi s’agit-il ?

La mycose buccale provient d’une croissance exponentielle de champignons de type Candida albicans. Ces champignons microscopiques ne sont pas nocifs en soi, tant qu’ils cohabitent en équilibre avec d’autres bactéries dans la bouche. Mais si cet équilibre de la flore buccale est rompu, alors la personne peut développer une mycose buccale. Les symptômes visibles sont des dépôts de couleur blanche dans la bouche (perlèche, muguet) ou une langue noire. Cette mycose peut se révéler douloureuse pour mastiquer, déglutir et se propager au niveau du larynx et de l’œsophage si elle n’est pas prise en charge. La mycose buccale se développe surtout chez les personnes immunodéficientes (bébés, personnes âgées, personnes sous chimiothérapie), chez les personnes diabétiques, après la prise d’antibiotiques, suite aux lésions provoquées par des prothèses dentaires ou encore en raison d’une hygiène buccodentaire insuffisante.

Publicité

Rapport intime : une fellation peut-elle générer une mycose buccale ?

De même que les prothèses dentaires peuvent créer des lésions propices à la prolifération de champignons de type Candida (on parle alors de candidose), la pratique de la fellation peut avoir pour conséquence l’apparition d’une mycose buccale. Pourquoi ? Car les muqueuses à l’intérieur des joues et de la gorge sont très sensibles et fragiles. Or une fellation, par les mouvements de va-et-vient répétés, peut créer des lésions au niveau des muqueuses et donc être source d’infection par champignons. Il est donc conseillé de se rincer la bouche avec une solution au bicarbonate de soude après la fellation et de ne pas pratiquer le sexe oral de façon trop intensive.

Publicité

Sexe oral : une mycose vulvaire ou pénienne peut-elle se transmettre à la bouche ?

La pratique du sexe oral sans préservatif (cunnilingus, fellation) expose-t-elle à des risques de mycose buccale si le ou la partenaire souffre d’une mycose génitale ? La mycose vulvaire ou pénienne n’est pas considérée à proprement parler comme relevant des IST (infections sexuellement transmissibles). Cependant, si la personne a des défenses immunitaires faibles, alors la mycose génitale pourra se transmettre à la bouche. Pour préserver une bonne santé sexuelle dans le couple, il est donc conseillé d’éviter de pratiquer le sexe oral si un partenaire souffre de mycose génitale. Et le cas échéant, se rincer la bouche avec une solution alcaline après avoir pratiqué le sexe oral limite les risques de développement de mycose buccale, laquelle préfère les milieux acides pour proliférer.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X