Irritation intime : pas de culotte pendant la nuit

Si vous souffrez d'irritation intime, que la cause soit pathologique ou physiologique, il est en effet préférable de ne pas porter de culotte pendant la nuit, et ce d'autant plus si votre lingerie est en matière synthétique. Tout est en réalité une question d'équilibre. La flore vaginale s'équilibre, quand tout va bien, toute seule, sans qu'il soit nécessaire de recourir à des produits hygiéniques particuliers et surtout pas à la douche vaginale, absolument néfaste pour l'harmonie bactérienne du vagin. Néanmoins, la flore vaginale est aussi très fragile, et le moindre bouleversement peut provoquer un dérèglement. Les sous-vêtements en polyester augmentent la chaleur au niveau des parties génitales, par rapport à ceux en matières naturelles, ce qui renforce l'humidité et la macération. C'est alors le paradis pour les bactéries, champignons et levures, qui sont présents dans la flore vaginale mais qui pourront se développer et provoquer des mycoses, et par conséquent des irritations intimes.

Irritation intime et lingerie féminine : les bons réflexes

Pour vous prémunir des irritations intimes, il est dès lors préférable de porter, pendant la journée, des culottes en coton, une matière naturelle qui laisse le corps respirer et évite ainsi la prolifération des éléments de la flore vaginale. Il est recommandé de privilégier des bas de pyjamas, si vous ne parvenez pas à dormir sans culotte, amples et eux aussi en coton ou en lin.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.