8 infections que vous pouvez attraper en faisant l'amour

Publié le 30 Novembre 2016 par Aurélie Blaize, journaliste santé
Rapport anal, vaginal, fellation, cunnilingus... On peut contracter des infections dites "sexuellement transmissibles" (IST) lors d'un rapport sexuel. Lesquelles ? Quels sont les signes d'alerte ?Quelles sont les pratiques les plus risquées ? Réponses.
Publicité

Une gonorrhée ou "chaude pisse"

© IstockC'est quoi ? La gonorrhée* ou "blennoragie" est causée par une bactérie, le gonocoque, qui survient habituellement 2 à 5 jours après le rapport sexuel. Elle est souvent associée à une chlamydiose génitale. Elle se transmet par le sperme, les sécrétions vaginales, l'urine. Le risque de transmission par les selles est faible.

Publicité
Publicité

Avec quelles pratiques ? rapport vaginal, fellation, cunnilingus, anulingus, caresse sexuelle.

Les signes : ils apparaissent 2 à 7 jours après la contamination et se traduisent par des brûlures et/ou un écoulement jaune par la verge, le vagin ou l'anus, de la fièvre, des douleurs au bas-ventre, parfois une angine.

Les traitements : Plusieurs traitements antibiotiques sont possibles, mais les souches de gonocoques sont de plus en plus résistantes. Les rapports sexuels doivent être impérativement protégés pendant toute la durée du traitement. Tous les partenaires doivent être traités. Les recontaminations sont possibles.

*La gonorrhée est une des causes majeures d'inflammation pelvienne et de stérilité (communiqué du laboratoire Gilead Sciences, novembre 2016).

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X