Allergie aux piqûres de moustique tigre : reconnaître un œdème

Publié le 04 Janvier 2019 par La Rédaction Médisite
Les piqûres de moustique se traduisent systématiquement par un gonflement plus ou moins important et des démangeaisons. Toutefois, les personnes qui souffrent d’allergie aux piqûres de moustique vont présenter des symptômes beaucoup plus marqués et notamment des œdèmes. Ces symptômes sont-ils plus graves en cas de piqûre de moustique tigre ? Existe-t-il des allergies au moustique tigre en particulier ?
Publicité
Allergie aux piqûres de moustique tigre : reconnaître un œdème Istock

Piqûre de moustique tigre

Le moustique tigre se nourrit du sang comme n’importe quel autre moustique. La piqûre du moustique tigre ne diffère pas de celle des autres moustiques et elle est donc généralement bénigne. Par ailleurs, ce type de moustique est connu pour être un vecteur de maladies telles que le chikungunya, la dengue ou encore la maladie à virus Zika (dans la mesure où le moustique aurait auparavant piqué une personne porteuse du virus).

Symptômes classiques d’une piqûre de moustique tigre

Les symptômes d’une piqûre de moustique tigre sont classiques puisqu’il s’agit de démangeaisons et d’une petite inflammation à l'endroit de la piqûre. Il n’existe pas d’allergie au moustique tigre à proprement parler. En revanche, les maladies qu’il véhicule peuvent se révéler très graves chez certaines catégories de la population. Ainsi, la dengue est dangereuse chez les nourrissons, les enfants, les femmes enceintes et chez les personnes malades ou âgées. Quant au Zika, il peut entraîner des complications neurologiques graves (syndrome de Guillain-Barré) et des lésions neurologiques chez les bébés nés d’une mère infectée.

Publicité
Publicité

En cas d’allergie au moustique tigre

Parler d’allergie au moustique tigre est un abus de langage, car on n’est pas spécifiquement allergique à un type de moustique. Quoi qu’il en soit, en cas de réaction allergique, les démangeaisons seront beaucoup plus intenses que chez les personnes non allergiques et elles s’accompagnent parfois de nausées. Au lieu de la petite inflammation caractéristique d’une piqûre de moustique, on va voir apparaître un œdème beaucoup plus étendu et la réaction ne se cantonnera pas au lieu de la piqûre, elle sera beaucoup plus générale. Ainsi, chez une personne allergique, la piqûre peut provoquer la formation de plaques rouges sur diverses parties du corps. Le risque majeur est un gonflement au niveau de la gorge (œdème de Quincke), car la personne risque de s’étouffer et de décéder. Ainsi, ce qui va distinguer un œdème lié à une réaction allergique est, outre son importance, les symptômes qui y sont associés.

Prise en charge d’une réaction allergique au moustique tigre

En temps normal, le médecin prescrit en premier lieu des médicaments à base de cortisone et un traitement antihistaminique destiné à calmer l’allergie. Toutefois, si la réaction allergique est trop violente et que la personne suffoque ou que l’œdème s’accompagne d’une crise d’urticaire, réagissez sans tarder en appelant les urgences, car la personne est certainement en état de choc anaphylactique. Par la suite, les personnes qui se savent allergiques devront faire en sorte de prendre toutes les précautions pour éviter de se faire piquer (répulsif, moustiquaire, etc.).

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X