Mordu par une araignée, il ne peut plus uriner

Publié le 28 Décembre 2018 par Claire Ménage, journaliste santé
La "veuve noire" est une espèce d’araignée dont la morsure est dangereuse. Un homme de 50 ans en a fait les frais. Il était même incapable d'uriner après la piqûre, rapporte le Canadian Journal of Emergency Medicine.
Publicité

© IstockUn homme de 50 ans a rencontré une araignée "veuve noire" au Canada en juillet dernier alors qu’il marchait dans les hautes herbes autour de son chalet dans le sud de l’Ontario. Mordu au pied, ce Canadien a développé des troubles urinaires, rapporte le Canadian Journal of Emergency Medicine. "Il a développé une affection appelée rétention urinaire aiguë, ce qui signifie qu'il ne pouvait pas faire pipi malgré une vessie très pleine" a détaillé le Dr Matthew Carere, médecin à l'Hôpital d'Ottawa.

Publicité
Publicité

Des douleur abdominales insoutenables

Au fil des heures suivant la piqûre, le patient a ressenti une douleur intense dans son pied. Il s'est rendu aux Urgences mais les médecins l'ont renvoyé chez lui. Le Canadien a décidé de revenir quelques heures plus tard parce que son état empirait. Après de nouveaux examens médicaux dans un autre établissement et une hospitalisation de deux jours, les médecins ont noté la libération d'un neurotransmetteur appelé "acétylcholine" qui "pourrait être l'une des raisons pour lesquelles l'homme avait développé une rétention urinaire et ait eu des difficultés à faire pipi après la morsure" a déclaré le Dr Carere. Ils ont aussi supposé qu'au vue de son âge, le patient pouvait souffrir de problèmes prostatiques responsables de troubles urinaires. Ils n'ont, in fine, pas pu conclure avec certitude que la piqûre avait été responsable de la rétention urinaire.

Les bons gestes en cas de piqûres d'araignées

De manière générale, dès qu’une araignée vous mord, n’hésitez pas à rincer la zone, voire à la désinfecter avec un antiseptique. Ensuite, restez attentifs aux différents symptômes ressentis. En mordant, l’araignée injecte du venin sous la peau qui peut entraîner différentes réactions, notamment une rougeur et un œdème "avec une sensation de brûlure plutôt que des démangeaisons de courte durée". Mais dans l’immense majorité des cas, ces symptômes disparaissent d’eux-mêmes. En revanche, s’ils s’aggravent et si la "morsure est très douloureuse et très enflée", mieux vaut consulter un dermatologue, ou du moins le médecin généraliste. Il pourra prescrire des antalgiques, et parfois même des antibiotiques pour éviter tout risque de surinfection.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X