Manger seul.e serait bon pour votre ligne

Publié le 14 Juin 2019 à 15h37 par Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé
Plusieurs études révèlent que manger seul permettrait d’ingérer moins de calories, et favoriserait ainsi la perte de poids.

Manger seul.e serait bon pour votre ligne© Istock

Nombreux sont ceux qui n’osent pas manger en solitaire, en particulier au restaurant, par crainte du regard des autres. En France, seules un tiers des visites au restaurant se font seules. Pourtant, ce serait l’idéal pour garder la ligne, à en croire plusieurs études.

Nos habitudes alimentaires sont en train de changer

Près d’un tiers des adultes britanniques mangent seul, quasiment à chaque repas, révèle un sondage du Sainsbury’s Living Well Index, réalisé auprès de 8 000 personnes. Une autre enquête, menée auprès de 2 000 consommateurs, montre qu’un britannique sur trois passe la plupart de ses repas en solo. Un chiffre qui monte à un sur deux à Londres.

Alors que les dîners en solitaires se déstigmatisent peu à peu, de nouvelles habitudes de consommation se créent. D’où l’essor des portions individuelles en supermarché, et des tables communes ou sièges de bar dans les restaurants. La façon même dont nous nous alimentons, lorsque nous ne sommes pas accompagnés, change.

On mangerait davantage en groupe qu’en solitaire

Ainsi, le psychologue américain John de Castro affirme que nous contrôlons mieux ce que nous mangeons, lorsque nous le faisons seul.e. Dans une série d’études, menée dans les années 1980, il montrait que les gens mangeaient plus en groupe que lorsqu’ils étaient seuls, et alertait sur les influences sociales de l’alimentation.

Cela s’expliquerait par le fait qu’un repas pris en groupe dure plus longtemps, et que nous mangeons davantage durant ces minutes supplémentaires. D’autres études ont révélé que lors d’un dîner en tête-à-tête, vous mangez en moyenne 35 % plus que si vous étiez seul·e. Ce chiffre passé à +75 % pour une tablée de quatre.

Des chercheurs de l’université de Pittsburgh (Etats-Unis) ont aussi montré que les personnes au régime auraient 60 % plus de chances de faire un écart lorsqu’elles mangent en groupe. Un risque également présent par le simple fait de regarder d’autres personnes manger. A l’inverse, il serait plus facile de surveiller son alimentation lorsqu’on mange seul.

Les normes sociales peuvent aussi inciter à manger moins

Il semble toutefois y avoir quelques exceptions à ce constat. En effet, nous aurions davantage tendance à nous contrôler lorsque nous mangeons sur notre lieu de travail, probablement afin de nous conformer aux normes sociales.

En outre, les personnes obèses ou en surpoids auraient tendance à moins manger en groupe que lorsqu’ils sont seuls, par crainte du regard des autres. Il a aussi été observé que les femmes consommeraient moins de calories lorsqu’elles sont attablées avec des hommes, qu’avec d’autres personnes de sexe féminin.

Repas solo : le piège des écrans

Manger seul mais devant un écran peut aussi favoriser la prise de poids. Une étude Kantar pour Amora révèle que 37 % des Français utilisent des écrans lors du dîner. Un chiffre qui monte à 49 % chez les 18-34 ans. Nombreux sont ceux, en effet, qui ont du mal à se passer de leur smartphone. La télévision a également une place de choix au sein des foyers, au moment du dîner.

Pourtant, cette habitude est très mauvaise pour la santé. En mangeant devant un écran, on est moins susceptible de ressentir la sensation de satiété, on est donc enclin à manger davantage. Les écrans sont aussi propices à l’ingestion d’aliments plus riches en graisses et en sucres, et favorisent le fameux “grignotage”.

Du bon sens avant tout

Pour profiter des bienfaits d’un dîner en solo, mieux vaut donc vous attabler devant un repas fait maison, sans distraction. Vous pourrez ainsi davantage savourer votre plat, prendre le temps de bien mastiquer les aliments, et saurez quand vous arrêter lorsque vous n’avez plus faim.

Manger seul.e serait bon pour votre ligne© Service de presse

© Etude KANTAR pour AMORA. Un sondage réalisé auprès de 1 000 personnes, du 14 au 16 mai 2019, montre que plus d'un tiers des Français utilisent des écrans lors du dîner.

Vidéo : Minceur : 5 entrées à bannir au restaurant

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X