Migraines : un nouveau traitement révolutionnaire pourrait les éliminer !

Des traitements spécifiques à base d’anticorps monoclonaux anti-CGRP arrivent bientôt sur le marché. Leur but ? Prévenir les crises de migraine. Une bonne nouvelle pour tous les patients en impasse thérapeutique.
Sommaire

Un nouveau traitement révolutionnaire pourrait soulager l’enfer quotidien que vivent certains migraineux. Il s’agit des anticorps monoclonaux anti-CGRP.

Une nette diminution du nombre de crises

La migraine est la maladie neurologique la plus fréquente —elle touche une personne sur 5 — et elle est classée deuxième maladie la plus invalidante en termes d’années avec perte de productivité.

Dans les cas graves, la Société française d’étude des migraines et céphalées (SFEMC) recommande d’instaurer un traitement prophylactique. Mais aujourd’hui, les traitements prophylactiques sont peu efficaces et mal tolérés.

Fort heureusement, un nouveau traitement thérapeutique a vu le jour : les anticorps monoclonaux anti-CGRP.

Les patients qui prennent des injections mensuelles de ces anticorps témoignent d’une nette diminution du nombre de migraines.

Pour Stéphanie, qui a raconté sa délivrance au magazine Le Monde, les résultats de ce traitement - l’Aimovig - a été quasi immédiat.

Elle qui avait jusqu’à vingt-huit jours de migraine par mois est passée à moins de cinq. Elle est même restée deux mois sans faire aucune crise, ce qui ne lui était pas arrivé depuis dix ans.

L’hypersensibilité au niveau de sa face et de son crâne qui persistait entre ses crises a même disparu. Un “miracle” pour cette patiente.

Le problème ? Bien que ce médicament ait obtenu une autorisation de mise sur le marché aux États-Unis puis en Europe en 2018, il n’est pas encore disponible en France. Son prix est toujours en discussion.

À l'étranger, ce traitement coûte 600 à 1 000 euros par injection.

Qu’est-ce qu’une migraine ?

La migraine est un mal de tête d’intensité variable et récurrent, le plus souvent unilatéral. Elle peut être accompagnée de signes digestifs ou neurologiques variés.
La maladie migraineuse est définie comme la répétition des crises migraineuses avec, entre elles, des intervalles de temps au cours desquels la personne ne présente aucun symptôme.

C’est une maladie bénigne, mais qui altère la qualité de vie des personnes atteintes, avec un retentissement sur leurs relations affectives et leurs activités professionnelles. Souvent, les conséquences de la migraine sont sous-estimées par l’entourage des patients.

La migraine concerne 12 % des adultes et 5 à 10 % des enfants, soit 11 millions de personnes. Les femmes sont 2 à 3 fois plus touchées que les hommes. Un tiers des malades n’ont jamais consulté et ont recours à l'automédication.

À quoi est due la migraine ?

La survenue de la maladie migraineuse est liée à une prédisposition génétique.

La douleur de la crise migraineuse est secondaire à une inflammation des neurones et une dilatation des vaisseaux cérébraux, notamment des artères des méninges.

Cette inflammation et cette dilatation sont provoquées par une stimulation nerveuse. Il s’agit donc d’un phénomène neuro-vasculaire.

Photo : schéma complet d'un neurone

Photo : schéma complet d'un neurone© Creative Commons

Crédit : LadyofHats (English original); Berrucomons (French translation) — Translation of Image:Complete_neuron_cell_diagram_en.svg. Image renamed from Image:Complete neuron cell diagram french.svg © CC - Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Complete_neuron_cell_diagram_fr.svg

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.