Sommaire

Qu’est-ce que la ménopause ?

Qu’est-ce que la ménopause ? Si globalement seule une petite centaine de personnes parmi les participants à notre enquête avouent ne pas savoir ce qu’est la ménopause, tout le monde est au courant… Ou presque : 1/3 des hommes n’en savaient rien.

Quels sont les premiers signes de la ménopause ?

Quels sont les premiers signes de la ménopause ?© jupiterimages Globalement, deux caractéristiques sont énoncées : ne plus avoir de règles et ne plus pouvoir avoir d’enfants (oui, c’est la même chose, mais c’est exprimé différemment...). Les hommes voient les choses à peu près de la même façon. 66 % pensent que la ménopause correspond à l’arrêt des règles et 55 % au fait de ne plus pouvoir avoir d’enfants

Par qui apprend-on ce qu’est la ménopause ?

Par qui apprend-on ce qu’est la ménopause ? Globalement, on apprend ce qu’est la ménopause par les médecins, puis les médias et enfin par sa mère (les copines et Internet sont cités ensuite). Plus précisément, les femmes de plus de cinquante ans savent ce qu’est la ménopause par le tiercé médecin, médias, mamans. Les "non concernées" l’apprennent par les médias (la œ), leurs mères, amies, médecins, puis par Internet. Les hommes eux sont informés par les médias, puis par l’école, les médecins et enfin leur mère.

Qu’est-ce que la pré-ménopause ?

Qu’est-ce que la pré-ménopause ? Tout le monde sait ce qu’est la pré-ménopause, sauf 8 % qui la découvre... Non, pas les hommes, 58 % savent de quoi il retourne !

Quel est l’âge de la pré-ménopause ?

Quel est l’âge de la pré-ménopause ?© jupiterimages. 5 % des répondant ont moins de 40 ans (dont 1 % moins de 35 ans) . 21 % entre 41 et 45 ans . 44 % entre 46 et 50 ans . 26 % entre 51 et 55 ans A noter : pour 8 % d’entre elles, cette pré-ménopause a été déclenchée par un acte chirurgical ou une maladie.

A quel âge survient la ménopause ?

A quel âge survient la ménopause ?© jupiterimages 48 % des femmes ont été ménopausées entre 51 et 55 ans, 31 % entre 46 et 49 ans, 10 % entre 41 et 45 ans, 3 % avant 40 ans et 6 % après 56 ans. 8 % des ménopauses sont déclenchées par une maladie ou un acte chirurgical. Les non concernées pensent qu’elles seront ménopausées : . avant 45 ans, 7 % . entre 46 et 50 ans, 66 % . après 50 ans, 18 % Les 2/3 des hommes estiment que les femmes sont ménopausées entre 45 et 50 ans. Idem pour la œ des femmes "non concernées". 8 % d’entre elles pensent qu’elles seront ménopausées plus tôt pour cause de maladie, acte chirurgical (hystérectomie) ou problème hormonal (4 %).

Quelle est la durée de la pré-ménopause ?

Quelle est la durée de la pré-ménopause ?© jupiterimages Pour 1/4 des femmes ménopausées, ces "préliminaires" ont duré moins d’1 ou 2 ans, pour 20 % d’entre elles, environ 1 à 4 ans ou plus pour 18 %, et près de 3 ans pour 12 % des interrogées. Pour celles qui sont "en plein dedans", cela dure depuis : . moins d’1 an, 46 % . entre 1 et 2 ans, 36 % . entre 3 et 5 ans, 13 %

Comment vit-on la pré-ménopause ?

Comment vit-on la pré-ménopause ? Pour 36 % des femmes, la ménopause a été supportable, pour 21 % elle a été pénible et longue, pour 20 % elle s’est déroulée sans problème, pour 11 % elle s’est avérée pénible et rapide. 6 % d’entre elles ne s’en souviennent pas, 60 % estiment que c’est une étape naturelle de la vie, 30 % que c’est un soulagement et autant que cela leur a donné "un coup de vieux". 20 % des femmes estiment que c’est "le début d’une nouvelle vie" et 11 % comme "la fin de leur féminité". Seules 76 % se sont effectivement rendues compte qu’elles étaient en pré ménopause... Pour 36 %, cela s’est mieux passé qu’elles ne l’imaginaient, 32 % comme elles l’imaginaient et 28 % pire que prévu !

Vivre la ménopause pour les femmes, cela a été :

Vivre la ménopause pour les femmes, cela a été :"Une étape naturelle de la vie" pour 63 %, "Un soulagement" pour 31 %, "Un coup de vieux" pour 30 %, "Le début d’une nouvelle vie" pour 20 %, et "La fin de la féminité" pour 11 %. Pour les femmes pré ménopausées : "Une étape naturelle de la vie" pour 39 %, "Un coup de vieux" pour 23 %, "Un soulagement" pour 16 %, "Le début d’une nouvelle vie" pour 10 %, et "La fin de la féminité" pour 8 %. L’avis des femmes "non concernées" : "Une étape naturelle de la vie" pour 52 %, "Un coup de vieux" pour 40 %, "Un soulagement" pour 24 %, "La fin de la féminité" pour 16 %, et "Le début d’une nouvelle vie" pour 15 %. Et les hommes ?"Une étape naturelle de la vie et le début d’une nouvelle vie" pour 56 %. Un soulagement pour 17 %, et "un coup de vieux" pour 11 %.

Qui a peur de la ménopause ?

Qui a peur de la ménopause ?© jupiterimages Plus de la moitié des "non concernées" appréhendent la ménopause. C’est beaucoup, même si ce chiffre est pondéré par le fait que 31 % d’entre elles ne soient pas inquiètes et que 19 % n’y pensent pas. 44 % sont inquiètes parce qu’elles ont peur de "grossir", un quart ont peur d’avoir des "problèmes de libido", 15 % ont peur de "perdre leur identité" et 4 % parce qu’elles espèrent encore avoir des enfants. Et les hommes ? 66 % des hommes appréhendent la ménopause. Un quart "n’ont même pas peur" ! 44 % craignent "qu’elle change, 22 % "qu’elle grossisse", 16 % qu’elles aient "des problèmes de libido". Plus de la moitié se déclarent inquiets. 83 % estiment que la ménopause change les femmes (psychologie, sexualité, physiologie puis morphologie).

Que sait-on des troubles de la ménopause ?

Que sait-on des troubles de la ménopause ?© jupiterimages Près de la moitié des femmes "non concernées" ignorent tout des troubles associés à la ménopause, tout comme la moitié des hommes. 86 % des femmes en péri-ménopause déclarent souffrir de troubles associés à la pré-ménopause. 79 % des femmes ménopausées les en ont souffert.

Quels sont les troubles de la ménopause ?

Quels sont les troubles de la ménopause ?Selon les hommes : prise de poids, bouffées de chaleur, nervosité, insomnies et sécheresse vaginale, baisse de libido, états d’âmes, douleurs articulaires. Selon les "non concernées" : bouffées de chaleur, prise de poids, sécheresse vaginale et sautes d’humeur, insomnie, baisse de libido, nervosité, états d’âmes, grande fatigue. Selon les femmes en pré-ménopause : bouffées de chaleur, prise de poids, insomnies, grande fatigue, nervosité, états d’âmes, baisse de libido, douleurs articulaires, douleurs aux seins, dépression. Selon les femmes ménopausées : bouffées de chaleur, prise de poids, insomnies, sautes d’humeur, nervosité et grande fatigue, baisse de libido, douleurs articulaires, états d’âmes, sécheresse vaginale, dépression.

Quelle est la durée des troubles de la ménopause ?

Quelle est la durée des troubles de la ménopause ?© jupiterimages De deux à trois ans pour 36 % des femmes ménopausées, plus de cinq ans pour un quart, environ un an pour 19 % et quelques mois pour 7, 5 % d’entre elles. 36 % des femmes en péri ménopause en souffrent depuis environ un an, 32 % depuis quelques mois, 24 % depuis 2-3 ans et plus de 5 ans pour 6 % d’entre elles.

La ménopause gêne-t-elle ?

La ménopause gêne-t-elle ?© jupiterimages A cette question, 36 % des femmes répondent "beaucoup", 28 % moyennement, 21 % énormément, 11 % "c’est un enfer", et 4 % en ont très peu souffert. Du côté des femmes en pré ménopause, 36 % en souffrent modérément, 34 % beaucoup, 20 % énormément, 5 % déclarent que "c’est un enfer", et 4 % en souffrent très peu.

Comment réagit-on face à la ménopause ?

Comment réagit-on face à la ménopause ? A cette question, 66 % des femmes ménopausées ont déclaré qu’elles avaient pris rendez-vous avec un médecin, 31 % ont "laissé faire la nature", 17 % on fait un régime, 15 % se sont mises au sport et 10 % ont racheté une garde robe. Enfin, 8 % n’ont rien fait "ne sachant pas quoi faire" ! Pour les femmes en pré ménopause : 57 % ont consulté un médecin/spécialiste, 32 % ont "laissé faire la nature", 21 % on fait un régime, 15 % n’ont rien fait "ne sachant pas quoi faire", 14 % se sont mises au sport et 10 % se sont vengées sur le chocolat. 8 % ont changé de fringues et 6 % ont pris "de grandes décisions" (changer de travail...).

Ménopause : qui les femmes consultent-elles ?

Ménopause : qui les femmes consultent-elles ?© jupiterimagesPour les femmes ménopausées : un généraliste (55 %), un gynécologue (13 %), un psy (12 %), un sexologue (4 %), un phytothérapeute (19 %). Pour les femmes en pré-ménopause : un généraliste (40 %), un psy et/ou un phytothérapeute (22 %), un gynécologue (15 %), un sexologue (2 %).

Ménopause et traitements

Ménopause et traitements 83 % des femmes ménopausées ont suivi un traitement et 78 % en péri ménopause. Pour les femmes ménopausées : 79 % ont suivi leur traitement, 2 % ne l’ont pas fait et 19 % l’ont interrompu. 18 % l’ont suivi entre 1 et 2 ans, 17 % entre 3 et 5 ans, 12 % entre 5 et 10 ans, 7 % moins d’1 an, et 10 % entre 10 et 15 ans. Pour les femmes en pré-ménopause : 75 % ont suivi leur traitement, 8 % ne l’ont pas fait et 18 % l’ont interrompu. 24 % l’ont suivi entre 1 et 2 ans, 12 % entre 3 et 5 ans, 5 % entre 5 et 10 ans, 45 % moins d’1 an, et 1 % entre 10 et 15 ans. 56 % sont satisfaites de leur traitement, 13 % ne le sont pas et 13 % s’interrogent sur leurs effets.

Quels traitements prennent les femmes ?

Quels traitements prennent les femmes ? Les prescriptions des THS concernaient les trois quarts des femmes hier, et plus que la moitié aujourd’hui. Les femmes ménopausées prennent ou ont pris : un traitement hormonal substitutif (76 %), un traitement homéopathique (19 %), un traitement phytothérapeuthique (13 %), des compléments alimentaires (12 %), un traitement par l’acupuncture (4 %). Les femmes pré-ménopausées prennent ou ont pris : un traitement hormonal substitutif (56 %), un traitement homéopathique et des compléments alimentaires (22 %), un traitement phytothérapeuthique (15 %), un traitement par l’acupuncture (2 %).

Traitements : pourquoi tant d’interruptions ?

Traitements : pourquoi tant d’interruptions ?© jupiterimagesLes femmes ménopausées parce que : . leurs symptômes n’ont pas été atténués : 85 % . elles ont pris du poids : 24 % . cela coûte cher : 20 % . c’est dangereux : 18 % . "on m’a conseillé d’arrêter" et "c’est trop contraignant" : 14 % Les femmes pré-ménopausées parce que : . leurs symptômes n’ont pas été atténués : 87 % . elles ont pris du poids et "c’est trop contraignant" : 18 % . cela coûte cher : 12 % . c’est dangereux : 6 %

Le bilan hormonal avant traitement, normal ?

Le bilan hormonal avant traitement, normal ?© jupiterimages 55 % des femmes ménopausées ont eu droit à la prescription d’un dosage hormonal avant celle de leur traitement hormonal substitutif (THS/M) (3 % ne s’en souviennent pas). 40 % des femmes pré ménopausées y ont eu droit également (6 % ne s’en souviennent pas).

Ménopause et conséquences dans le couple

Ménopause et conséquences dans le couple© jupiterimagesL’avis des femmes ménopausées :"il ne s’est rien passé" pour 30 %, "je n’ai plus envie de faire l’amour" pour 23 %, "je me suis sentie très seule" pour 19 %, "il m’a beaucoup soutenue" pour 9 %, "cela nous a rapproché", "il ne me touche plus", "j’ai décidé de me séparer de lui" et "j’ai pris un amant" pour 4 % L’avis des femmes pré-ménopausées : "il ne s’est rien passé" pour 27 %, "je n’ai plus envie de faire l’amour" pour 17 %, "je me suis sentie très seule" pour 15 %, "il m’a beaucoup soutenue" pour 7 %, "cela nous a rapproché", "il ne me touche plus", "j’ai décidé de me séparer de lui", "j’ai décidé de me séparer de lui" et "j’ai pris un amant" pour 3 %

A qui les femmes parlent-elles de leur ménopause ?

A qui les femmes parlent-elles de leur ménopause ?© jupiterimages 46 % des femmes ménopausées et 80 % des femmes en pré ménopause en parlent. Pour les femmes ménopausées, 40 % en parlent à leurs amies, 27 % au médecin, et 19% à leur famille. Pour les femmes en pré ménopause, 17 % en parlent à leurs amies, 22 % à leur médecin, 19 % à leur conjoint, et 16 % à leur famille.

Où les femmes s’informent-elles sur leur ménopause ?

Où les femmes s’informent-elles sur leur ménopause ? 77 % des femmes en pré ménopause ressentent le besoin de s’informer sur la ménopause. Pour cela, elles privilégient d’abord les sites Internet santé (67 %), la presse féminine (46 %), puis les sites spécialisés sur la ménopause (52 %) et les émissions santé télé/radio (31 %). Enfin, 15 % en discutent sur des forums. 86 % des femmes "non concernées" ont aussi besoin d’en parler. Pour cela, elles privilégient les sites Internet santé (65 %), la presse féminine (54 %), puis les sites spécialisés ménopause (47 %), et les émissions santé télé/radio (40 %). Enfin, 16 % en discutent sur des forums.

Les hommes et la ménopause

Les hommes et la ménopause 44 % des hommes se sentent un peu concernés par la ménopause, et 28 % totalement. Pourquoi ? Parce que "ce qui concerne ma femme/compagne me concerne" (69 %), et "parce que ma compagne approche l’âge fatidique" (15 %). De plus, 39 % en parlent avec leur conjointe et 28 % au bureau et à leurs amis. Enfin, 44 % s’informent essentiellement sur des sites spécialisés sur la ménopause ou grâce à des émissions santé télé/radio. Question subsidiaire : 57 % sont a fait de l’andropause et si 79 % "n’y pense pas", 17 % en discutent avec sa femme...

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.