Bouffee de chaleur, saute d’humeur : 13 plantes qui soulagent les maux de la menopause

La ménopause ne se résume pas à une chevelure grisonnante et à l’arrêt des règles. Cette phase naturelle et inévitable dans la vie d’une femme entraine un lot de symptômes plus ou moins mal vécus. Des cycles irréguliers aux bouffées de chaleur à la périménopause, de la baisse de libido à la sécheresse intime, les femmes voient leur quotidien bouleversé. Pour atténuer ces maux gênants, il est possible de se tourner vers les plantes. 

Périménopause, ménopause : quelle est la différence ?

La périménopause est la période de transition hormonale qui annonce la ménopause. Les Françaises y entrent en moyenne à 47,5 ans. Elle dure entre 1 et 8 ans.

Cette période est souvent éprouvante pour les femmes, car elle est marquée par l’apparition des principaux changements et des manifestations les plus gênantes. En effet, en raison de la baisse de la production d'hormones sexuelles féminines, des symptômes apparaissent petit à petit. Toutefois, ils sont plus ou moins prononcés selon les patientes. 

Le premier élément marquant de cette phase est l’irrégularité des règles aussi bien en termes de durée que d’abondance. Viennent aussi les bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, les troubles du sommeil (insomnie, difficulté d’endormissement, réveils nocturnes…), irritabilité, anxiété, difficultés de concentration, maux de tête, baisse de la libido, sécheresse vaginale et trouble urinaire (infections, incontinence…).

Si la fertilité a fortement diminué et les ovulations de plus en plus irrégulières, elles sont encore existantes. Il est donc possible de tomber enceinte. Il est ainsi préférable de maintenir une contraception pendant cette période, si vous n'avez aucun désir d’enfant.

La ménopause survient en moyenne à 51 ans

La ménopause signifie "l’arrêt des règles". Elle est considérée définitive après l’absence des menstruations pendant 12 mois consécutifs. L’âge moyen de la ménopause en France est de 51 ans.

Dans son livre "Une Ménopause sans bouffées de chaleur, c’est possible" aux Éditions Alpen, la coach et conseillère Santé Isabelle Ranchet explique : "elle n’est donc confirmée qu'à postériori sur la base d’un diagnostic clinique, car cet arrêt signifie que les ovaires ont cessé totalement de produire les hormones de la reproduction (œstrogène et progestérone), ce qui entraîne la disparition définitive de l'ovulation et de la menstruation. La ménopause survient lorsque les ovaires ont épuisé leurs réserves d'ovules qui peuvent être fécondés". 

La sécheresse vaginale, la baisse de la libido, les troubles du sommeil peuvent perdurer en raison de la baisse d’hormones sexuelles. Par ailleurs ne bénéficiant plus de l’effet protecteur des œstrogènes, les femmes voient leurs risques de maladies cardiovasculaires et d’ostéoporose augmenter après la ménopause.

Les plantes peuvent aider à pallier les troubles provoqués par l'hypersécrétion ou à l’arrêt de la sécrétion ovarienne d'œstrogènes. Elles sont détaillées dans notre diaporama.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Une Ménopause sans bouffées de chaleur, c’est possible d'Isabelle Ranchet aux Éditions Alpen

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.