Rappel de lots d’Upfen® pour risque de surdosage

Publié le 19 Février 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé

Le 18 février 2019, le laboratoire UPSA a annoncé procéder au rappel de plusieurs lots du médicament Upfen® après qu'une erreur sur la notice de certaines boîtes a été détectée, exposant à un risque de surdosage.   

Publicité

Prudence si vous possédez des boîtes de médicament Upfen® (ibuprofène). Le 18 février 2019, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a publié un communiqué expliquant que le laboratoire UPSA procédait au rappel de certains lots de cette spécialité à base d'ibuprofène vendue sans ordonnance, en raison d'un risque de surdosage.

Rappel de lots d'Upfen® : les patients sont invités à rapporter les boîtes en pharmacie

Les lots d'Upfen® 200 mg concernés par la mesure de rappel sont les T3829 (péremption 05/2020) et T9703 (péremption 05/2021). En effet, le communiqué signale qu' "une erreur a été repérée dans la notice de [ces] boîtes, au niveau de la posologie pour la population pédiatrique (enfants pesant de 20 à 30kg) où la dose maximale indiquée en mg par jour (1200 mg) correspond au double de ce qui est normalement autorisé (600 mg)." Afin d'éviter tout risque d'accident, les patients ayant en leur possession les boîtes rappelées sont invités à les rapporter en pharmacie.

Publicité
Publicité

Upfen® : la posologie à respecter

Si l'Agence précise qu'aucune "déclaration de cas de surdosage en lien avec cette erreur dans la notice" n'a pour l'instant été relevée, elle rappelle la posologie à respecter :

  • "Chez l'enfant de 20 à 30 kg (environ 6 à 11 ans) : 1 comprimé (200 mg), à renouveler si besoin au bout de 6 heures. Dans tous les cas, ne pas dépasser 3 comprimés par jour (600 mg).
  • Chez l'adulte et l'enfant de plus de 30 kg (environ 11-12 ans) : 1 à 2 comprimés (200 mg à 400 mg), à renouveler si besoin au bout de 6 heures."

Ibuprofène : quelles sont les contre-indications ?

L'ibuprofène est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) indiqué dans les douleurs et/ou la fièvre. S'il est très largement utilisé, il n'en reste pas moins un médicament soumis à des précautions d'emploi à respecter. En effet, l'ANSM a confirmé les résultats d'une étude qui suggéraient qu'à fortes doses, il pouvait augmenter les risques cardiovasculaires chez les patients. L'ibuprofène est par ailleurs contre-indiqué chez la femme enceinte, car sa prise peut entraîner des risques pour le fœtus (problèmes cardiaques ou rénaux). Il ne doit également pas être associé avec d'autres anti-inflammatoires, de l'aspirine (acide acétylsalicylique), des anticoagulants ou des antiagrégants plaquettaires au risque de provoquer des troubles gastriques voire une hémorragie. Enfin, en cas de varicelle chez l'enfant, la prise d'ibuprofène est déconseillée car ce médicament pourrait favoriser le développement d'une infection.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X