Vidéo associée: 

Pourquoi le Zinbryta n’aurait jamais dû être commercialisé

En publiant une note d’information en date du 1er mai 2018, Prescrire a déclenché un véritable raz-de-marée au sein de l’industrie pharmaceutique. La raison ? La revue médicale dénonce fermement la commercialisation du Zinbryta en Europe. Ce médicament, dont le principe actif est le Daclizumab, était, en effet, autorisé en Europe depuis 2016 avant d’être retiré en mars 2018 suite à trois décès imputables à sa prise. Préconisé dans le cadre du traitement de la sclérose en plaques, cet immunosuppresseur avait -comme tous les médicaments - fait l’objet d’une évaluation initiale. C’est sur ce point que Prescrire remet en cause la décision de l'Agence européenne du médicament (EMA) d’autoriser le Zinbryta. Selon la revue, les essais avaient déjà mis en exergue des effets indésirables graves tels que des risques de troubles hépatiques majeurs ou d’inflammations cérébrales.Pour en savoir plus : Sclérose en plaques : pour prescrire, le médicament zinbryta n’aurait jamais dû être autoriséhttps://www.medisite.fr/a-la-une-sclerose-en-plaques-pour-prescrire-le-medicament-zinbrytar-naurait-jamais-du-etre-autorise.5315355.2035.html

Partager cette vidéo :

Publié le: 03/12/2018
184 vues