L’opium : ses usages

L’opium entre dans la constitution des médicaments dits opioïdes, médicaments délivrés sous ordonnance, pour calmer les douleurs très intenses. C’est un antalgique de niveau 3, très efficace, mais qui n’est pas sans développer une réelle accoutumance. Sa prise doit donc être très encadrée.

Un usage non médical de l’opium est celui des consommateurs de drogues par plaisir : l’opium entre en effet dans la composition de la morphine et autres opiacés. Son effet désinhibant, planant, est recherché par les consommateurs qui se retrouvent très vite piégés par le côté addictif de l’opium et ses ravages sur la santé physique comme mentale.

Les effets secondaires de l’opium sur la sexualité et les problèmes d’érection

L’opium, non pas encadré médicalement, mais pris comme drogue, va avoir des effets secondaires sur la santé sexuelle de la personne.

D’une part, elle va la désinhiber et stimuler son désir, lui offrir une sexualité plus débridée.

D’autre part, les médecins ont découvert, dans les années 1970, que l’opium permettait de soigner les problèmes d’érection : sous opiacés, l’érection est en effet plus longue et plus forte.

Le souci, c’est que cette drogue crée une confusion psychique, de sorte que la personne sous opium perd le contrôle, ne pense pas à se protéger : les risques d’IST sont donc plus grands.

mots-clés : Effets secondaires
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.