Les médicaments sous haute surveillance
Sommaire

Multaq® : des hépatites sévères

medicine, pill, health care concept© Istock

Disponible en France depuis 2010, le Multaq® (dronédarone) est un anti-arythmique sous haute surveillance! Après l'arrêt d'un essai clinique visant à étendre son indication thérapeutique en juillet 2011 (suite à l'enregistrement de décès d'origine cardiovasculaire), l’Afssaps a recommandé aux médecins la plus grande vigilance lors de sa prescription.

Pourquoi est-il sous surveillance renforcée ? 'Parce qu’il peut entraîner des hépatites sévères', indique le Dr Martial Fraysse, pharmacien. En janvier 2011, l’ANSM révélait 'deux cas d’insuffisance hépatique ayant nécessité une transplantation'. Depuis janvier 2012, le Multaq® est réservé aux spécialistes en cardiologie.

Précautions d’emploi : respecter scrupuleusement la posologie indiquée par le praticien. Par ailleurs 'au moindre signe hépatique (nausée, vomissement, teint jaune…), arrêter le traitement et consulter rapidement un médecin', recommande le Dr Fraysse.

Contre-indications : le Multaq® a de nombreuses contre-indications (insuffisance cardiaque…). Il impose le suivi médical régulier.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :