Sommaire

Quels sont les médicaments qui présentent un risque ?

Quels sont les médicaments qui présentent un risque ?© Istock

Certains médicaments sont (re)connus pour avoir une toxicité marquée pour l'ouïe qui s’accroît avec la dose absorbée. Les plus connus sont les aminosides (gentamicine, amikacine, netilmicine, tobramycine, néomycine). Il s’agit d’une famille d’antibiotiques généralement prescrits dans le cas d'infections provoquées par les bactéries à Gram négatif (particulièrement Pseudomonas aeruginosa). Le Dr Yoann Pons, ORL, explique "c’est le principal médicament pourvoyeur d’otoxicité dans la pratique courante".

Cela dit, il existe d’autres médicaments qui peuvent être mis en cause. Notamment :

  • D'autres antibiotiques : les macrolides (érythromycine). Le médecin précise cependant : "c’est très théorique et finalement pas observé en pratique".
  • Interféron, souches vivantes atténuées du vaccin ROR (mais le risque faible comparé à celui de l’infection naturelle),
  • Quinine (paludisme et crampes) et chloroquine.
  • Certains anticancéreux : cisplatine, carboplatine, vinblastine, vincristine, thalidomide, bortézomib.

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive. Il s’agit des médicaments qui sont le plus souvent ototoxiques. Par exemple, de nombreuses gouttes auriculaires peuvent contenir des aminosides, des anti-inflammatoires ou des antiseptiques toxiques pour l’oreille. Si ces produits parviennent jusqu’à l’oreille interne, ils peuvent conduire à une surdité irréversible accompagnée de vertiges. C’est pourquoi ils sont contre-indiqués en cas de perforation du tympan.

Il est important pour un médecin, comme pour son patient, de prévenir les différents risques pour éviter d’en arriver à des problèmes d’audition. Notre expert le rappelle : "Une atteinte ototoxique est irréparable, car elle est neurosensorielle. La seule alternative c’est l’appareillage audio prothétique voire l’implantation cochléaire dans les formes les plus graves bilatérales".

Sources

Merci au docteur Yoann Pons, ORL

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.