L'ostéopathie
En partenariat avec :
Sommaire

Origine et évolution de l’Ostéopathie

Origine et évolution de l’Ostéopathie© Adobe StockAussi loin que l’on puisse rechercher dans les origines de l’art de soigner, il est toujours possible de trouver des références concernant l’usage de la main pour définir le mal dont souffre le patient, pour soulager ses souffrances et guérir ses maux […] Elle est aussi vieille que l’humanité. "[1]

Le concept de l’Ostéopathie voit le jour dans le Missouri (USA) en 1874. Il est théorisé par Andrew Taylor Still (ancien médecin et chirurgien des armées, de culture méthodiste). Dévasté par la mort de ses enfants emportés par la maladie, et devant les limites de la médecine de l’époque il décide de trouver une autre voie thérapeutique. Il exercera l’Ostéopathie, puis fondera la première école à Kirksville. Le concept de l’ostéopathie crânienne sera théorisé aux alentours de 1900 par Sutherland. La première école européenne s’installe en Angleterre grâce à Littlejohn en 1917. Poussée par les premiers ostéopathes français (kinésithérapeutes puis ostéopathes exclusifs poursuivis en justice pour exercice illégal de la médecine), et par la reconnaissance de l’Ostéopathie en Angleterre (1993), la France décide d’offrir un champ légal à l’Ostéopathie en 2002 (puis par des décrets d’applications en 2007). Depuis d’autres décrets sont venus encadrer l’enseignement (notamment en 2014), régi par des écoles privées agréées par le ministère de la Santé. En France, l’Ostéopathie est réglementée mais ne fait pas partie des professions médicales. Cependant de plus en plus de mutuelles remboursent quelques séances par an.
Le mot de l’expert

En France il existe des ostéopathes dits exclusifs et des médecins/kinésithérapeutes ostéopathes. Les 6023 ostéopathes exclusifs (dont je fais partie), ont suivi une formation en 5 années dans une école agréée par le ministère de la Santé. Ce diplôme s’appelle le D.O. et reflète une formation de qualité. Un bon ostéopathe est à votre écoute, se remet en question et adaptera sa pratique à votre état. Il est important que la consultation dure au moins 30 minutes et que celle-ci vous soit bénéfique. Ces critères sont essentiels pour trouver un praticien de qualité.

Auteur :

Simon Joly, Ostéopathe D.O. FERO, diplômé de l’Institut Dauphine d’Ostéopathie (école en 5 ans agréée par le Ministère de la Santé),
Retrouvez Simon Joly sur Medoucine.com, le réseau des thérapeutes de médecines douces testés et validés

La Téléassistance, Découvrez LA SOLUTION pour protéger vos proches ! Obtenez le GUIDE GRATUIT

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Références

https://www.osteopathie-france.net

 

Mémoire de fin d’étude « Evolution du statut des ostéopathes exclusifs en France », octobre 2016 :

http://www.approche-tissulaire.fr

https://www.legifrance.gouv.fr

Bibliographie

 Bain R., Beckmann E. all, (2016). L’ostéopathie pour les nuls, First, Paris.

 Hulett G., trad. Tricot P. (2011), Manuel de principes de l’ostéopathie, Sully.

Houdeleck J., De Mare J. (1994). L’historique des manipulations, in C. Hérisson, P. Vautravers, Les manipulations vertébrales, Collection de Pathologies Locomotrices n°29, Masson, Paris, p.1

 Klein, P., Lepers, Y., & Salem, W. (2011). Intérêt de l’ostéopathie. Revue Médicale de Bruxelles, 32(4), 369-374.Still, A. T., & Tricot, P. (1999). Philosophie de l'ostéopathie. Sully.      

_______________________________________

[1] Houdeleck J., De Mare J., L’historique des manipulations, in C. Hérisson, P. Vautravers, Les manipulations vertébrales, Collection de Pathologies Locomotrices n°29, Masson, Paris, 1994, p.1

 

Voir plus