Mycose buccale et mal de gorge : un lien ?

Ecouter l'article :

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLa mycose buccale, également appelée candidose, résulte d’une prolifération anormale du champignon Candida albicans au sein de la bouche. L’inflammation qu’elle génère peut avoir des répercussions insoupçonnées.

Qu'est-ce qu'une mycose buccale ?

La mycose buccale (ou candidose), appelée couramment "muguet", est une infection causée par un champignon appelé Candida albicans. Cette espèce est naturellement présente dans le tube digestif, sur la peau et dans la bouche. Certains facteurs réunis, elle prolifère de manière incontrôlée et cause une infection.

"La mycose buccale atteint la langue et l'intérieur des joues", décrit l'Assurance Maladie. Il apparaît sous forme de plaques blanches "caséeuses" sur la langue, à l’intérieur des joues, sur les gencives et sur le palais. Les mycoses buccales sont également responsables des perlèches ou fissurations humides rouges et croûteuses des coins de la bouche. Elles peuvent s'étendre au tube digestif".

Quelles sont les personnes à risques de mycose buccale ?

Ce type d’infection peut survenir chez les enfants comme chez les adultes. Mais elle se manifeste fréquemment chez les bébés de moins de 2 mois : leur système immunitaire est encore immature et les rend sensibles à l’infection. Si la mycose buccale est bénigne, elle va toutefois être source d'inconfort pendant les repas.

Mycose buccale : quelles sont ses causes ?

Il ne s’agit pas d’une maladie transmissible, puisque le champignon Candida albicans est naturellement présent dans la cavité buccale, comme dans de nombreuses autres muqueuses.

Mais dans certaines conditions, il arrive qu’il se mette à proliférer de manière anarchique. Cette multiplication entraîne alors un déséquilibre de la flore buccale : c’est la mycose. Ce type de manifestation peut être favorisé par certains facteurs :

  • Une mauvaise hygiène buccale.
  • Le port de prothèses amovibles mal entretenues.
  • Des traitements immunosuppresseurs.
  • Des antibiotiques à large spectre.
  • Le diabète.
  • Le VIH.
  • La radiothérapie/chimiothérapie.
  • Les corticoïdes.
  • Les neuroleptiques.
  • Une sécheresse buccale, notamment chez les personnes âgées.

Mycose buccale : quels sont les symptômes ?

Lorsqu’elle survient au sein de la bouche, la mycose se manifeste sous la forme de plaques plâtreuses qui vont recouvrir une part plus ou moins importante des structures buccales : langue, palais, gencives… Des lésions peuvent également apparaître au niveau des lèvres. L’inflammation, alors générée par la candidose, peut occasionner des douleurs et, notamment, un mal de gorge persistant, voire des difficultés à déglutir.

En outre, la langue peut présenter un aspect brun verdâtre. On parle de langue noire. C'est aussi un signe révélateur de la mycose buccale.

Un inconfort et une gêne pendant les repas doit amener à consulter un spécialiste.

La mycose buccale peut-elle toucher la gorge aussi ?

Réponse du Dr Della Valle, médecin généraliste

"La mycose buccale peut s’étendre en arrière de la cavité buccale, vers la gorge et l'œsophage. Elle provoque alors une inflammation localisée qui entraine des douleurs et parfois de la toux".

Mycose buccale : comment la traiter ?

Bénigne, la mycose buccale doit néanmoins faire l’objet d’un traitement local. Cela passe principalement par l’usage quotidien d’un bain de bouche antifongique visant à détruire la levure produite en excès. Dans les cas les plus extrêmes ou de récidive, une administration du traitement par voie orale est parfois privilégiée.

La prise d'antifongique peut donc être administrée en bain de bouche antiseptiques ou en comprimé. Une fois ce traitement mis en place, la mycose peut disparaître en quelques semaines. Ces médicaments sont à prendre en dehors des repas et des boissons et doivent être maintenus en contact avec la muqueuse le plus longtemps possible, a minima plusieurs minutes.

Mycose buccale : peut-on la prévenir ?

La meilleure façon d'éviter une mycose langue est d'adopter une hygiène buccale exemplaire. Il s'agit de se brosser les dents deux fois par jour minimum, en utilisant de préférence une brosse à dents souple et du dentifrice fluoré. Il est également conseillé d'utiliser des bossettes interdentaires et du fil dentaire.

"Chez les sujets qui ont tendance aux mycoses, il peut être utile d’employer un traitement antifongique préventif en cas de mise sous antibiotiques", suggère le Dr Della Valle.

Photo : Observation au microscope d'une candidose

Photo : Observation au microscope d'une candidose© Creative Commons

Crédit : KGH, 4 décembre 2015 - CC- Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/Commons:GNU_Free_Documentation_License,_version_1.2

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un robot cuiseur en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Dr Marie-Chistine Della Valle, médecin généraliste

Reconnaître une mycose de la peau, Ameli.fr, 22 novembre 2019