Pied : la fracture du calcaneum

Le calcanéum est un petit os du pied qui revêt une importance toute particulière puisque c’est lui qui relie notre squelette au sol. Générant une importante douleur, les fractures du calcanéum requièrent un traitement attentif.

Publicité

5991119-inline-500x281.jpg© Istock

Fracture du calcanéum : les causes

C’est sur le calcanéum que l’ensemble du corps humain repose. Autant dire que cet os du tarse joue un rôle essentiel dans le positionnement vertical du squelette. Mais il constitue également une fonction d’appui prépondérant du pied dans le cadre de la marche. Le calcanéum est donc un os multifonctionnel. Dans la majorité des cas, la fracture de cet os résulte d’une chute qui entraînera une compression violente du pied dans le sens de la verticalité. On retrouve souvent ce type de fracture chez des personnes ayant subi un accident de la circulation, une défenestration, ou qui ont été victimes d’une mine antipersonnel. Généralement, la violence du traumatisme est telle qu’elle occasionnera un éclatement de l’os en une multitude de fragments osseux.

Fracture du calcanéum : les traitements

Lorsque la fracture du calcanéum ne présente pas de déplacements osseux, le traitement orthopédique est généralement privilégié. Celui-ci consiste en une immobilisation du pied dans une attelle en résine. Le patient ne doit pas poser le pied à terre pendant, au minimum, un mois et demi. Après cette étape de cicatrisation du calcanéum, des séances de rééducation sont indispensables pour permettre une récupération de la mobilité articulaire. En cas de fracture déplacée, le recours à la chirurgie est souvent préconisé. L’opération vise à consolider cet os du talon en insérant des vis et des plaques (ostéosynthèse).

Publicité
Publicité
 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X