Ampoules : 11 astuces pour les eviter !

À cause de la chaleur, de l'humidité, de nouvelles chaussures ou encore de longues balades sur la plage, les ampoules sont courantes en été. Mais comment les prévenir ? Les réponses de Medisite.

Ampoule : qu'est-ce que c'est ?

Une ampoule (ou phlyctène ou cloque) est un soulèvement de l'épiderme qui forme un renflement rempli d'un liquide clair. C'est un mécanisme de défense de la peau dû à des frottements répétés (chaussures inconfortables, utilisation intensive d’un outil…).

La peau est constituée de 3 couches superposées :

  • l'épiderme qui se renouvelle en permanence,
  • le derme,
  • l'hypoderme, couche la plus profonde.

Lorsqu'une ampoule se forme, la peau devient d'abord rouge puis se sépare du derme ; une petite poche se forme et se remplit d’un liquide clair. Cette réaction sert à protéger les tissus fragiles sous l’ampoule. La cloque permet, en effet, d’éviter les pressions sur la plaie et le contact avec les saletés extérieures...

Question grandeur, les ampoules de frottement peuvent être de la taille d'une tête d'épingle mais peuvent mesurer 3 cm de diamètre ou plus. Elles sont douloureuses à la pression.

Où sont situées les ampoules de frottement ?

Elles sont situées le plus fréquemment au niveau :

  • des pieds, à cause de mauvaises chaussures ou d'un effort prolongé (randonnée, course...) ;
  • des mains, dues à l’utilisation par exemple d'un outil, pendant longtemps, sans port de gants de protection.

À noter : la chaleur et l'humidité favorisent la formation de ces cloques.

Comment évolue une ampoule ?

Habituellement, la couche superficielle de la peau qui forme la poche "meurt".

Une fois percée et vidée de son liquide, l'ampoule se dessèche. La couche de peau profonde entame alors son processus de cicatrisation et de renouvellement.

Cela dure environ 1 à 2 semaines.

Parfois, il arrive que ces cloques soient remplies de sang, lorsqu’un petit vaisseau cutané a été endommagé, ou de pus (liquide épais jaune ou vert), quand elles sont infectées. 

Quand doit-on consulter un médecin ? 

  • Si vous avez un diabète, une artérite des membres inférieurs ou vous êtes immunodéprimé et vous avez des ampoules sur les mains ou les pieds ; il y a un risque d'infection. 
  • Si vous entrez dans un état fiévreux et que du pus sort de la cloque enflée et douloureuse, vous êtes atteint d'une infection et devez consulter sans tarder.

Dans les cas où vous avez des cloques qui se sont développées seules, sans frottement, plusieurs situations sont possibles, mais elles doivent toutes vous alerter :

  • Les cloques sont nombreuses : il peut s’agir d’une maladie plus générale (zona, varicelle, maladie bulleuse…)
  • Des cloques sont apparues dans des endroits inhabituels (paupières, intérieur de la bouche…)
  • Ces lésions sont survenues alors que vous étiez en contact avec des produits chimiques ou que vous preniez des médicaments.
  • Les ampoules sont apparues suite à un coup de soleil grave ou à une autre brûlure grave.

Enduisez les zones à risque avec de la vaseline

1/11
Ampoules : 11 astuces pour les éviter !

S’enduire le pied ou la main de vaseline avant une marche, une épreuve sportive ou une session de jardinage peut éviter la formation d'ampoules. Le tout est d’en mettre sur "les zones stratégiques", selon Sabine Jeannin, auteur du guide "Les bons petits trucs de la santé au naturel". "C’est ce que font les professionnels" rappelle-t-elle.

Cela limite les frottements avant et après l’apparition de l’ampoule si elle survient.

Mettez du gel d'aloe vera sur l'ampoule

2/11
Ampoules : 11 astuces pour les éviter !

L’aloe vera est une plante aux multiples bienfaits, notamment contre les ampoules.

Pour les prévenir d’une part, il peut être bon d’enduire les zones stratégiques de crème à l’aloe vera.

Une fois l’ampoule développée et percée vous pouvez la remplir de gel d’aloe vera après désinfection.

N’hésitez pas à prélever de la "pulpe fraîche d’aloe directement dans une feuille si vous disposez de cette plante à proximité ou, plus facilement, sous la forme commerciale de gel (en flacon ou tube), à appliquer matin et soir" conseille le Dr Yves Donadieu dans son livre Ma pharmacie naturelle, les meilleures thérapeutiques douces pour votre santé au quotidien. Vous pouvez recouvrir le tout d’un pansement adhésif, pendant 2 ou 3 jours.

Attention : en général les produits distribués dans le commerce contiennent de l’alcool, donc si vous n’avez pas de plante chez vous, "choisissez un gel à 0,5% de concentration".

Préparez un cataplasme de salade comme pansement

3/11
Ampoules : 11 astuces pour les éviter !

Aussi singulier que cela puisse paraître, un cataplasme de salade peut soulager une ampoule. La salade mais aussi les feuilles fraîches de chou, d’oseille, de persil, peuvent, "sous un petit pansement occlusif pendant un jour ou deux", vous aider à remédier aux cloques, selon le Dr Yves Donadieu.

Faites des bains de pieds à l'avoine

4/11
Ampoules : 11 astuces pour les éviter !

"Des études cliniques ont montré que les produits à base d’avoine sont particulièrement efficaces pour réhydrater les peaux sèches (...) assouplir la peau et cicatriser les petites écorchures" rappelle Sophie Lacoste dans son guide "Les plantes qui guérissent".

La recette :

Laissez macérer 150g d’avoine dans 3 litres d’eau durant 1 heure.

Faites bouillir.

Verser directement dans une bassine ou un bol selon la localisation de l'ampoule pour qu'elle soit immergée.

Selon l'auteur, des bains de pieds à l'avoine peuvent aussi soulager les durillons, les cors et même les ongles incarnés.

Talquez l'ampoule avec de l'argile

5/11
Ampoules : 11 astuces pour les éviter !

Le Dr Yves Donadieu, spécialiste des plantes et des médecines naturelles, prône l’utilisation de l’argile verte pour soulager les ampoules, souvent vendue en tubes sous forme pré-hydratée et prête à l’emploi.

Former un "cataplasme froid assez épais (1 cm environ), recouvert d’une compresse et d’un pansement occlusif ", conseille-t-il. À renouveler matin et soir jusqu’à guérison pour repartir "du bon pied" !

De son côté, Christine Cieur-Tranquard, spécialiste des médecines naturelles, préconise l"emploi d"argile "ultraventilée blanche ou verte" en prévention sur les zones de frottements. En la poudrant "à la manière d"un talc", suggère-t-elle. 

Mettez une compresse d'huile de géranium pour accélérer la cicatrisation

6/11
Ampoules : 11 astuces pour les éviter !

Pour activer la cicatrisation des petites blessures et écorchures, l’huile de géranium est la plante qu’il vous faut, selon Sophie Lacoste.

La recette : mélanger 50 ml d’huile végétale avec 50 gouttes d’huile essentielle de lavande fine et 20 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat. Appliquer en compresse sur l’ampoule après l’avoir percée.

La pharmacienne Christine Cieur-Tranquard propose également l'application d"huile essentielle de géranium rosat, mélangée à de l"huile essentielle de lavande officinale/vraie sur une compresse, pour apaiser une ampoule, percée ou non. 

La recette en mélangeant avec de la lavande : utiliser les huiles essentielles diluées en mélangeant dans un flacon de 60 ml 60 gouttes de chaque huile essentielle avec un complément d'huile végétale ou mieux : l'huile de calendula ou de gel d'aloe vera. 

En cas d'ampoule, posez un gant de toilette humide pour vous soulager

7/11
Ampoules : 11 astuces pour les éviter !

Après l’apparition d’une ampoule, que vous l’ayez percée ou non, vous pouvez tout simplement prendre un gant de toilette d’eau froide essoré et le poser sur l'ampoule, sans oublier de la nettoyer à l’eau et au savon pour éviter l'infection.

Percez l'ampoule si elle trop grosse

8/11
Ampoules : 11 astuces pour les éviter !

"Idéalement, une ampoule ne doit pas être percée, mais si celle-ci est trop grosse et douloureuse, percez-la en passant à travers elle une aiguille (stérilisée) munie d'un fil", conseille la pharmacienne Christine Cieur-Tranquard. Le liquide va alors s'écouler progressivement et vous ne retirerez l'aiguille et le fil qu'une fois l'ampoule entièrement vidée.

Pensez à avoir une compresse stérile sous la main pour absorber le liquide.

Privilégiez les pansements hydrocolloïdes

9/11
Ampoules : 11 astuces pour les éviter !

Les zones de frottement comme la face postérieure du talon, sous l'avant-pied, l"extérieur du petit orteil ou juste avant le gros orteil sont particulièrement sujettes aux ampoules.

Selon la pharmacienne Christine Cieur-Tranquard, un pansement hydrocolloïde est idéal pour empêcher l'apparition des ampoules.

Doté d'un gel dermo-reconstituant, il forme un coussinet protecteur autour de la zone et la protège de la formation de plaies. Ce produit est disponible en pharmacie.

Optez pour des gants en cuir souple quand vous jardinez

10/11
Ampoules : 11 astuces pour les éviter !

Même après 30 minutes de jardinage, le contact direct de votre peau avec la pelle ou la bêche, surtout quand vous n’êtes pas habitué, peut entraîner des ampoules.

Il est donc préférable d’enfiler des gants en cuir souple pour pratiquer ce genre d’activité ou d'opter pour des outils aux poignées matelassées. 

Évitez d'acheter vos chaussures le matin !

11/11
Ampoules : 11 astuces pour les éviter !

Pour éviter la formation d’ampoules, il est important de choisir des chaussures souples et confortables, adaptées au terrain.

En outre, "en été les pieds gonflent et peuvent nécessiter une taille supérieure", souligne le Dr Donadieu.

Il peut donc être préférable d’acheter ses chaussures dans l’après-midi, car tout au long de la journée, les pieds gonflent.

"Si vous les achetez le matin il vous manquera une demie pointure le soir" peut-on lire dans le livre "Les remèdes maison". Il doit rester l’équivalent d’un pouce entre l’orteil le plus long et le bord de la chaussure.

Pour les chaussettes, préférez un matériau hydrophobe comme l’acrylique pour éviter le frottement et la macération lors de randonnées.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

- La pharmacie familiale au naturel, Christine Cieur-Tranquard, Edisud, Aix-en-Provence, 2009. 

- Les bons petits trucs de la santé au naturel, de Sabine Jeannin rustica Editions, Paris 2007. 

- Les remèdes maisons, Edition du Reader’s Digest, Bagneux, 2009. 

- Ma pharmacie naturelle, les meilleures thérapeutiques douces pour votre santé au quotidien, Dr Yves Donadieu, Editions Robert Lafont, Paris 2008. 

- L’Aloe Vera pour votre santé de Martina Krcmar, Editions Dangles, Saint-Jean-de-Braye 2006.

- Les plantes qui guérissent, Sophie Lacoste, Leduc.s Editions, Paris 2.

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.