Parvovirose : une épidémie mortelle frappe les chiens dans le Vaucluse

Depuis quelques semaines, une épidémie de Parvovirose frappe les chiens dans le Vaucluse. Ce virus, très contagieux, s’avère souvent mortel.
Parvovirose : une épidémie mortelle frappe les chiens dans le Vaucluse Istock

Un virus mortel et résistant

Plusieurs cabinets vétérinaires constatent une multiplication de cas de parvovirose canine, une maladie mortelle pour ces animaux.

Ce virus se traduit par des vomissements, un abattement marqué et des diarrhées hémorragiques.

"Si l'animal n'est pas soigné, le virus est mortel dans quasiment 100% des cas", alerte Romain Normand, vétérinaire au cabinet Aureolia, sur la commune de Loriol-sur-Drôme.

"Cette maladie revient régulièrement car de nombreux propriétaires refusent de faire vacciner leur animal", explique Laure Payan, vétérinaire au cabinet “la Petite Bressy”, situé à Velleron.

Elle souhaite mettre en garde toutes les personnes dont le chien n'est pas vacciné ou pas à jour dans ses vaccins.

Le cabinet vétérinaire appelle également à ne pas sortir les chiens possiblement malades dans les jardins et à éviter les contacts avec les animaux non vaccinés.

"Toutes les cliniques vétérinaires aux alentours sont débordées à cause de ce virus", alerte encore ce cabinet, prévenant que "le virus peut persister des mois voire des années dans l'environnement".

Toutefois, il ne s’agirait pas forcément d’une épidémie.

"Il y aurait des analyses à faire pour savoir s'il s'agit d'un épisode viral", signale Romain Normand. Mais selon lui, la propagation du virus proviendrait "des nouvelles acquisitions de chiens, en fin d'été, quand des animaux de trois ou quatre mois ne sont pas forcément vaccinés."

Cette maladie est provoquée par un virus, le parvovirus canin. Fréquent, il est aussi extrêmement résistant. Il peut persister dans l’environnement pendant de longues périodes : des mois, voire des années.

Parvovirose : une maladie fréquente chez les chiens non vaccinés

Depuis sa découverte en 1978 et le décès de plusieurs milliers de chiens, un vaccin contre la parvovirose été découvert.

Mais des manquements à cette précaution peuvent être à l'origine de recrudescences de contaminations, comme c'est actuellement le cas dans le Vaucluse et la Drôme.

À l’heure actuelle, bien qu’un vaccin existe, la parvovirose reste une maladie très fréquente chez les chiens.

Cette maladie est également la cause la plus fréquente de mortalité des chiots en élevage, principalement en période de sevrage.

La malnutrition ou l’affaiblissement des chiots par des parasites digestifs ou par d’autres maladies est un facteur favorisant, qui entraîne bien souvent sa mort. Il est donc vital que votre chiot ou chien soit protégé contre cette maladie.

Comment le virus se transmet-il ?

Les principales sources d’infection sont les excréments des chiens infectés. Le parvovirus peut persister très longtemps dans l’environnement : jusqu'à 6 mois, voire plus, à la surface des murs ou des sols déjà nettoyés.

Il peut être transporté sur les vêtements, les semelles de chaussures ou sur le pelage des animaux pendant plusieurs mois, avant de contaminer à nouveau.

La période d’incubation de la parvovirose est généralement de 4 à 7 jours. La forme classique est une gastro-entérite sévère.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s): "Une épidémie de parvovirose, maladie tueuse de chiens, dans le Vaucluse", Le Dauphine, 6 octobre 2019. 
"Parvovirose", La santé de mon chien. 
La rédaction vous recommande sur Amazon :