Le médicament qui vous permet de manger autant de gras que vous voulez sans prendre un kilo

Publié le 10 Août 2018 à 15h19 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Des chercheurs de l'université de Yale aux Etats-Unis ont découvert qu'un traitement prescrit chez les personnes atteintes d'un glaucome aurait un impact sur l'absorption des graisses par l'intestin, empêchant ainsi l'individu qui mange beaucoup et très gras de prendre du poids.

© IstockOn a tous déjà rêvé de pouvoir manger sans modération, surtout des aliments gras, sans prendre un seul petit kilo susceptible d'altérer notre silhouette. Une idée qui pourrait bientôt dépasser le stade de la fiction. Dans une étude publiée le 10 août 2018 dans la revue Science, des chercheurs de l'université de Yale aux Etats-Unis ont découvert qu'un médicament utilisé dans le traitement du glaucome permettrait d'agir sur certains vaisseaux stockeurs de graisses. Les bloquer pourrait permettre à un individu de manger beaucoup et très gras, sans grossir.

Des inhibiteurs de gras dans un traitement du glaucome

Les chercheurs ont identifié deux gènes particuliers dans l'intestin de souris qui, une fois retirés, ont eu pour conséquence la fermeture de cellules intestinales, normalement ouvertes. Ces cellules entourent des vaisseaux appelés chylifères : ils collectent les lipides (matières grasses) absorbés au niveau cet organe. Ces derniers sont alors soit brûlés et transformés en énergie, soit stockés. Pendant environ deux mois, les souris aux gènes manquants ont suivi un régime riche en graisses et n'ont pas grossi, tandis que deux autres souris sont rapidement devenues obèses.

"Dans les souris que nous avons créées, les chylifères se sont fermés et les particules de graisse ne pouvaient plus y pénétrer. Les graisses étaient excrétées plutôt que gardées dans le système circulatoire, donc la souris n'a pas pris de poids même si elle suivait un régime riche en graisses", a indiqué le Dr Feng Zhang, directeur de l'étude.

La modification génétique posant des problèmes d'ordre éthique, les chercheurs se sont demandé s'il était possible de reproduire ce mécanisme via un autre moyen. Ils ont pu faire le rapprochement avec un médicament prescrit chez les individus souffrant d'un glaucome, trouble oculaire pouvant entraîner une cécité. Ce traitement, autorisé par la Food and Drug Adminstration (FDA ; l'équivalent de l'Agence nationale du médicament en France), inhibe certains récepteurs de graisses que sont les protéines kinases. Injecté dans une souris saine, le médicament a pu stopper l'absorption de graisses.

Comment traiter l'obésité ?

Si les effets secondaires d'une telle méthode restent à étudier ainsi que ceux sur les patients recevant déjà cette substance, cette découverte pourrait, selon les chercheurs, s'avérer crucial dans le traitement de l'obésité. En France, selon Obésité Santé, 6,5 millions de personnes sont considérées comme obèses. Si les causes de cette maladie sont nombreuses, allant d'une alimentation désquélibrée à un manque d'activité physique en passant par une diminution du temps de sommeil, les traitements varient également : un suivi nutritionnel, un accompagnement psychologique ou encore la chirurgie peuvent être envisagés.

Vidéo : Obésité : Pourquoi vous aussi vous êtes à risque !

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X