Transplantation fécale : réaliser soi-même cette pratique est très risqué !
Sommaire

Transplantation fécale : quels réels bienfaits ?

Transplantation fécale : quels réels bienfaits ?© Istock

Rappelons tout d’abord que la transplantation de microbiote fécal (TMF) consiste à administrer une préparation de matière fécale issue d’un sujet sain à un patient atteint d’une pathologie liée à une altération du microbiote intestinal.

La sélection du donneur répond à des critères spécifiques visant à réduire au maximum les risques infectieux. Cette procédure doit se faire dans des conditions strictes d’hygiène afin de garantir la qualité du don et la sécurité du personnel manipulant.

La préparation est simple : elle consiste à homogénéiser les selles dans du sérum physiologique, puis à les filtrer pour retirer des débris. La préparation (50 g de selles environ) peut être utilisée fraîche, dans un délai de 6 h, ou congelée pour être administrée ultérieurement. C'est la méthode qui est privilégiée en France.

Avant la transplantation, le receveur doit avaler une solution destinée à nettoyer le côlon. Le transfert de selles peut se faire de différentes façons. La plus simple consiste à pratiquer un lavement.

Un traitement efficace contre le Clostridium difficile

C'est, pour l'heure, la seule infection face à laquelle la greffe de matière fécale est reconnue comme vraiment efficace : celle au Clostridium difficile.

Cette bactérie se développe après un traitement antibiotique intense. Et dans environ 5 % des cas, l'infection devient chronique et peut entraîner des diarrhées graves, voire la mort. La flore intestinale saine du donneur permet, dans de nombreux cas, d'éradiquer la bactérie devenue résistante aux antibiotiques.

D’autres études ont été lancées pour tester la transplantation fécale dans diverses pathologies comme la maladie de Crohn, le syndrome de l'intestin irritable ou encore les maladies du foie.

Les résultats des premières études publiées pour la rectocolite hémorragique sont encourageants mais très loin du taux de succès observé avec l'infection à Clostridium difficile.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

People are turning to YouTube and Facebook to learn how to do DIY fecal transplants, hoping to treat everything from ulcerative colitis to anxiety, Insider, 24 février 2020.

Transplantation fécale, Association française de formation médicale continue en Hépato-gastro-entérologie.

La rédaction vous recommande sur Amazon :