Stéatose hépatique : votre foie est-il trop gras ?
Publié le 29 Octobre 2018 par Bénédicte Demmer, journaliste santé

Facteurs de risque : tour de taille trop élevé, cholestérol...

© Adobe StockLa stéatose hépatique est une maladie liée au mode de vie. C'est principalement une alimentation trop riche en graisse et en sucre associée à un manque d'exercice qui la favorise. "La surcharge du foie en graisse, et plus particulièrement la NASH, sont la manifestation hépatique du syndrome métabolique", explique l'Assurance maladie. Le syndrome métabolique c'est quoi ? les personnes atteintes sont en obésité abdominale (avec un tour de taille supérieur à 94cm pour les hommes et supérieur à 80cm chez les femmes) associée à au moins un de ces facteurs : - diabète (même faible)- hypercholestérolémie (même faible)- hypertension- taux élevé de triglycérides

Publicité

Toutes personnes multipliant ces facteurs de risque et présentant des signes de fatigue ou douleurs au niveau du foie devraient insister auprès de son médecin pour réaliser des tests sanguins afin de savoir où en est l'état de son foie.

Publicité

Changer son mode de vie : une solution compliquée

"La stéatose hépatique est une maladie de société, explique le Pr Patrick Marcellin, hépatologue. On pourrait croire qu'elle est plus facile à éliminer qu'un virus puisque les facteurs dépendent de notre volonté, mais ça n'est pas le cas." Dans le cas d'une stéatose bénigne, tout peu revenir à la normale si on adopte un mode de vie sain. Il faut reprendre son alimentation en main et faire un peu de sport et le bilan hépatique devrait se stabiliser après quelques mois. L'ennui, c'est que changer de vie c'est difficile. "Avec mon expérience de clinicien je peux me permettre de dire que sur 100 malades, la moitié n'arrivent pas à perdre du poids, malgré l'aide des nutritionnistes et des médecins", se désole notre interlocuteur. Le stress, le manque de temps, le quotidien ... font que changer son mode de vie est très compliqué de nos jours.

Dans le cas d'une Nash évolutive, il n'y a pas encore de traitement. "Il existe quelques médicaments qui vont apparaître bientôt, mais ils ne sont pas encore assez efficaces", explique le spécialiste. La aussi les recommandation sont les mêmes, il faut améliorer son hygiène de vie au maximum afin de ralentir la pathologie et éviter qu'elle n'évolue en cirrhose ou en cancer du foie.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X