Boire une canette de soda par jour augmenterait le risque de foie gras et cancer

Publié le 10 Juillet 2019 à 12h16 par Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé | Mis à jour le 12 Juillet 2019 à 12h16 par Louise Ballongue, journaliste santé
À partir de 33 centilitres de boissons sucrées par jour, votre foie courre un grand danger. Plus de 18 % des Français souffrent aujourd’hui de la maladie du foie gras, qui peut évoluer en cirrhose ou en cancer.

Boire une canette de soda par jour augmenterait le risque de cancer© Istock

Huit millions de Français ont le foie trop gras. Soit 18,2 % de la population. Selon une étude inédite de l’Inserm, les boissons sucrées n’y seraient pas pour rien. En consommer 33 cl par jour, soit l’équivalent d’une canette, suffirait à mettre notre santé en danger.

Pour la première fois, des chercheurs apportent une réponse scientifique quant à la quantité à partir de laquelle les boissons sucrées nuisent à la santé. Cette étude, menée sur 101 257 participants et dévoilée en exclusivité par Le Parisien, sera présentée ce jeudi au congrès des hépatologues.

Les résultats tiennent compte d’un grand nombre de facteurs liés au mode de vie dont l’âge, le sexe, le tabagisme, la consommation d’alcool, le niveau d’étude, l’activité physique ainsi que le statut pondéral, les comorbidités métaboliques ou encore les antécédents familiaux.

À partir d’une canette par jour, les boissons sucrées nuisent à votre santé

“Désormais, on sait qu’une consommation de 33 centilitres par jour met en danger votre santé et votre foie. Avant, nous n’avions que des estimations”, souligne le Dr. Lawrence Serfaty, professeur au CHU de Strasbourg et initiateur du congrès. Une donnée inquiétante, lorsqu’on sait que cette quantité correspond à une seule canette de soda.

“Beaucoup de Français en boivent tous les jours”, indique le professeur. “Ils savent qu’elles favorisent l’obésité et le diabète, mais ils ne pensent jamais au foie”.

Pour un Français sur quatre, l’eau n’est pas la boisson la plus consommée en journée, selon un sondage Ifop de 2016. Le baromètre mondial des ventes de boisson sucrées de la Chaire Internationale sur le Risque Cardiométabolique révèle, quant à lui, que l’achat de ces breuvages s’élève à 50,9 litres par habitants dans l’hexagone en 2015.

Boire du soda augmente le risque de cancer

D'après l'étude, "la consommation de boissons sucrées s’est révélée être associée à un risque plus élevé de cancer en général (2 193 cas sur 101 257 participants), et en particulier de cancer du sein (693 cas)".

Plus précisément, une augmentation de 100 mL de la consommation moyenne quotidienne de boissons sucrées était associée à une augmentation d’environ 18% de risque de cancer.

Lors de sous-analyses, la consommation de jus de fruits 100% pur jus et celle de boissons sucrées hors jus de fruits étaient toutes deux associées à un risque plus élevé de cancer au global.

Les résultats des analyses suggèrent un rôle important du sucre dans les associations observées. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) vise d'ailleurs à limiter la consommation de boissons sucrées, y compris les jus de fruits 100%.

La maladie du foie gras touche près de 20 % des Français

Autre maladie engendrée par la consommation de boissons sucrées : "La maladie du soda". Cette pathologie silencieuse détruit peu à peu votre foie. Cola, limonade, jus de fruits… Toutes ces boissons sont des concentrés de sucre. Lorsque celui-ci arrive jusqu’au foie, il se transforme en graisse. La maladie du foie gras - ou stéatose hépatique - touche pas loin de 20 % des Français.

Chez certaines personnes, cette stéatose est associée à une inflammation et une souffrance des cellules du foie, qui peuvent même se nécroser. On parle alors de NASH (stéato-hépatite non alcoolique). Souvent asymptomatique, cette pathologie peut évoluer dangereusement : les lésions du foie forment une fibrose, qui peut progresser jusqu’à la cirrhose ou au cancer du foie.

Donner du soda et des jus de fruits aux enfants, c’est les mettre en danger

Fait d’autant plus alarmant, les enfants sont de plus en plus nombreux à boire des sodas et jus de fruits. Certains parents vont même jusqu’à en mettre dans le biberon des bébés. "Ils carburent au soda et ne veulent plus boire de l’eau. Les plus petits sont plus facilement addicts au sucre, une appétence innée", s’alarme le Dr. Dominique Lannes, hépato-gastroentérologue, dans les colonnes du Parisien.

Selon l’étude de l’Inserm, les sodas lights semblent moins dangereux en termes de sucres assimilés. Néanmoins, ils entretiennent l’appétence pour le sucré, et favorisent donc une alimentation déséquilibrée. En revanche, le café semble avoir des vertus insoupçonnées. En consommer de manière modérée pourrait protéger notre foie, grâce aux polyphénols qu’il contient. Pour bénéficier de ses effets positifs, il vaudrait mieux privilégier le café filtre aux expressos.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X