Sommaire

Qu’est-ce que les cors aux pieds ?

Qu’est-ce que les cors aux pieds ?© IstockLes cors aux pieds consistent en un épaississement de la couche superficielle de l’épiderme (soit une hyperkératose). Ils sont généralement durs au toucher.
"Les cors sont des affectations cutanées du pied situées au niveau des orteils", explique Justine Zamengo, podologue, formatrice à l'institut de podologie de Toulouse et adhérente de l'Association pour le développement de la podologie, qui précise : "Ils peuvent être situés en dorsal d’un orteil, au niveau de la pulpe ou même entre deux orteils. Il s’agit alors d’un cor mou, ou œil de perdrix."

Un cor se forme à la suite de frottements dans les chaussures ou de pression sur la peau pendant la marche. Si les femmes sont principalement touchées, toute personne présentant une déformation de l’avant-pied, comme des orteils en griffe ou un hallux valgus, peut en développer un.

Une douleur de plus en plus présente

Une douleur de plus en plus présente© IstockInesthétiques, les cors aux pieds peuvent ne pas faire mal et ne pas gêner au début. Toutefois, mieux vaut les ôter. Sinon, ils peuvent entraîner inconfort, notamment à la marche, et douleurs "à cause de l’épaississement et de la présence au centre d’une pointe cornée [aussi appelée clou keratosique] qui pénètre dans les couches plus profondes de la peau".

Il est également conseillé de retirer les cors aux pieds avant d’éviter toute complication future, comme la formation d'une plaie cutanée qui peut être le siège d’une infection.

Une inflammation qui mène à la bursite

Une inflammation qui mène à la bursite© IstockSi les cors aux pieds ne sont pas pris en charge, ils peuvent provoquer une inflammation des tissus : ils deviennent rouges et sont de plus en plus douloureux. Cette inflammation peut engendrer une bursite, voire une atteinte articulaire si aggravée.
"Non ou mal soignés, certains cors peuvent devenir inflammatoires, voire infectés, avec la présence d’une bursite sous l’hyperkeratose." La bursite est une inflammation et un gonflement au niveau de la bourse, un petit sac rempli de liquide situé sous la peau et qui fait office de coussinet entre les tendons et les os.

Une mauvaise cicatrisation qui, dans des cas extrêmes, entraîne l’amputation

Une mauvaise cicatrisation qui, dans des cas extrêmes, entraîne l’amputation© IstockChez les patients ayant des difficultés de cicatrisation, comme les personnes immunodéprimées, sous traitement oncologique ou les diabétiques, le cor peut se compliquer plus rapidement. Non traité, il va s’infecter jusqu'à devenir un ulcère. "Pour ces personnes, les complications d’un cor qui devient une plaie peuvent s’amplifier, être difficiles à soigner et cicatriser et même conduire jusqu’à un risque d’amputation", renchérit Justine Zamengo.

Les personnes à risque ne doivent donc pas attendre avant de consulter un spécialiste et éviter l’automédication avec des produits pharmaceutiques acides. Car leur peau qui présente des troubles de circulation sanguine est plus sensible que la peau des personnes non malades.

Les complications de l’automédication

Les complications de l’automédication© IstockSi les personnes à risque ne doivent pas essayer de s’auto-soigner, il en va de même pour toutes les personnes atteintes d’un cor. Attention aux recettes de grand-mère, qui préconisent de ramollir le cor avec de l’eau chaude ou une crème puis de le râper avec une pierre ponce. Une technique inutile, peu efficace. En effet, l’apparition du cor étant d’origine mécanique, le fait de poncer la zone va augmenter la réaction de la peau et la récidive rapide du cor.

De même, il est contre-indiqué d’essayer de l’enlever en le grattant avec son ongle ; un couteau ou des ciseaux, sous peine de provoquer une infection.
Il existe aussi des pansements médicamenteux (appelés coricides), vendus en pharmacie sans ordonnance, qui promettent de protéger la callosité tout en l’éliminant grâce à leur apport en acide salicylique. S’ils n’agissent pas de manière miraculeuse, "ils peuvent en plus endommager la peau saine autour du cor s’ils sont mal appliqués".

Que faire quand les cors aux pieds apparaissent ?

Que faire quand les cors aux pieds apparaissent ?© IstockLorsqu’un cor se forme, mieux vaut se rendre rapidement dans un cabinet de pédicure podologue. Le spécialiste pratiquera une abrasion du cor avec une instrumentation stérilisée spécifique. Pas d’inquiétude à avoir, car le soin est indolore !

Par ailleurs, le pédicure podologue fera une prise en charge avec une orthoplastie (orthèse en élastomère de silicone) pour aider la cicatrisation, protéger à long terme et éviter la réapparition du cor", rajoute Justine Zamengo.

Enfin, il vous "donnera des conseils pour éviter toute récidive, notamment en vous orientant "sur un chaussage mieux adapté".

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Remerciements au dr Justine Zamengo, podologue, formatrice à l'institut de podologie de Toulouse et adhérente de l'Association pour le développement de la podologie

Vidéo : 5 trucs contre les cors aux pieds

mots-clés : Douleur pieds
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.