Zona : définition, cause, symptômes, traitements

Publié le 23 Décembre 2018 à 11h01 par La Rédaction Médisite
Le zona est une réactivation du virus varicelle-zona qui peut être très douloureuse et qui se manifeste par des éruptions cutanées ciblées. Zona intercostal, zona ophtalmique, buccopharyngé : de nombreuses zones du corps peuvent être atteintes par cette maladie virale. Soigner un zona est heureusement possible, même si les traitements permettent surtout de soulager les symptômes. On fait le point sur cette maladie de peau.
Istock

Zona : maladie due au réveil du virus de la varicelle

Le zona est une maladie virale qui survient chez les personnes qui ont déjà contracté la varicelle. Après la primo-infection, le virus varicelle-zona reste endormi dans les ganglions nerveux sensitifs. Dans le cadre du zona, le virus finit par se réactiver après de nombreuses années, voire des décennies entières. Il va alors infecter le nerf correspondant aux ganglions qu’il occupait et ainsi provoquer une lésion cutanée qui se limitera au trajet des fibres nerveuses atteintes. En état de latence durant toutes ces années, le virus se réveille lorsque le système immunitaire est en berne à la suite d’un état de fatigue ou de stress inhabituel ou de certaines maladies comme le VIH, le SIDA ou des pathologies infectieuses. La plupart du temps, le zona touche la zone du thorax (environ un cas sur deux), mais aussi le dos, la face et le cou. Cette maladie survient plus souvent chez les sujets âgés de 50 ans et plus.

Zona : des symptômes différents selon la zone concernée

Le zona survenant au niveau du thorax se manifeste d’abord par des sensations de brûlure sur la zone concernée avant que les premiers symptômes n’apparaissent, ainsi que la présence de ganglions enflés au niveau de l’aisselle du côté atteint. L’éruption cutanée fait alors son apparition au bout de 2-3 jours et se manifeste par des petites vésicules typiques et groupées en bouquet, uniquement sur le trajet des fibres nerveuses atteintes. Une semaine plus tard, ces vésicules s’assèchent et tombent sous forme de croûtes qui peuvent laisser des cicatrices disgracieuses. Une fièvre modérée peut aussi être observée. Dans le cas du zona ophtalmique, l’éruption est précédée de violentes céphalées. Des complications, comme une conjonctivite, une paralysie des mouvements oculaires, ne sont pas rares. Une perte de vision peut aussi survenir dans les cas les plus sévères.

Zona : des traitements pour soulager les symptômes

Et prévenir les complications. Des mesures d’hygiène sont à adopter rapidement en cas de zona. Suivez les recommandations et lavez-vous une à deux fois par jour à l’eau tiède avec un savon surgras. Un antiseptique pourra être prescrit pour limiter les risques de surinfection des vésicules. En général, pour lutter contre les douleurs qui surviennent en phase aiguë, un traitement associant du paracétamol à un opiacé (tramadol) est préconisé. Les cas les plus douloureux pourront parfois être soulagés grâce à de la morphine. Enfin, un traitement antiviral pourra parfois être prescrit, notamment dans les formes de zona les plus graves, comme celle du zona ophtalmique et chez les patients susceptibles de développer des douleurs chroniques.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :