Urticaire cholinergique : les signes cliniques

Cette urticaire se manifeste généralement par l'apparition de petites lésions rosées de petite taille qui sont, bien souvent, à l'origine d'intenses démangeaisons. Les papules formées sont facilement reconnaissables à leurs centres blancs et à leurs contours bien délimités. Certains les comparent à des piqûres d'ortie.

Dans les cas les plus graves, les lésions peuvent être associées à des difficultés respiratoires, voire à des spasmes bronchiques.

Urticaire cholinergique : les causes

L'urticaire cholinergique survient lorsque la température corporelle du patient augmente : fièvre, sport, bain, douche…

Comme tous les autres types, cette urticaire dite "physique" se manifeste sous la forme de poussée. Déclenché par un facteur environnemental, ce trouble cutané disparaît spontanément en quelques heures à la différence des autres typologies (aigüe ou chronique) qui, elles, peuvent persister plusieurs jours.

Urticaire cholinergique : les traitements

L'administration d'hydroxyzine constitue le traitement de première intention de l'urticaire cholinergique. Il s'agit d'un antihistaminique efficace dont la posologie varie en fonction de la sévérité de l'atteinte. Dans les cas les plus compliqués, une corticothérapie peut également être mise en œuvre afin de réduire les œdèmes générés par les lésions cutanées.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.