8 stars françaises touchées par la maladie
Sommaire

Charlotte Valandrey : séropositive depuis l'adolesence

Charlotte Valandrey : séropositive depuis l'adolesence© abacapressL’actrice Charlotte Valandrey a découvert qu’elle était séropositive à l'âge de 17 ans.

"Il faut pardonner et se pardonner"

En 2005, elle sort son autobiographie intitulée L’amour dans le sang (Editions 84) où elle révélait sa maladie et sa greffe cardiaque. En 2012, lors d’une interview accordée au magazine Closer, elle se confie sur l’homme qui lui a transmis le virus du Sida : "En fait, je ne lui en ai jamais voulu. Je n'avais pas d'énergie à mettre là-dedans. L'aigreur, la haine, ça bouffe beaucoup d'énergie, et je préférais la garder pour vivre. Un jour, il y a trois ans, j'étais sur la tombe de ma mère. J'ai regardé le ciel et j'ai balancé à cet homme tout ce que j'avais sur le coeur. Et puis il y a un mois, j'ai fait un rêve où il était présent, et je me suis réconciliée avec lui. Il faut pardonner et se pardonner."

"Je suis devenue séro-inoffensive"

En mars 2016, elle déclare au magazine Femme actuelle : "Aujourd’hui, si l’on est bien traité, si on prend ses médicaments sérieusement et si la charge de ce virus est indétectable, comme c’est le cas pour moi, on n’est plus un danger pour ses partenaires sexuels. Je suis devenue “séro-inoffensive”!"

La maladie

Le virus d’immunodéficience humaine ou VIH affecte le système immunitaire en infectant les cellules lymphocytes T4, les gardiens de notre corps. Lorsque les lymphocytes T4 identifient un virus ou une bactérie, ils activent une réaction immunitaire. Le VIH, une fois pénétré dans l’organisme, est capable de reconnaître les récepteurs des lymphocytes T et vient s’y fixer. Le virus fusionne avec la cellule et lui transmet son matériel génétique après un processus complexe appelé "maturation" qui consiste à fabriquer de nouveaux virus VIH. Les autres cellules sont à leur tour infectées, le nombre de lymphocytes diminue et l’organisme devient incapable de freiner la prolifération de virus ou de bactéries. Le SIDA n’est donc pas directement responsable de la mort du sujet, mais laisse son corps sans défense et exposé au développement d’autres maladies.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

mots-clés : People malade
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :