Sommaire

Abuser des pains au chocolat... qui engraissent le foie

Abuser des pains au chocolat... qui engraissent le foie© IstockLes pains au chocolat sont très riches en graisse, en sucres (direct et indirect) et en glucides comme toutes les viennoiseries. Consommés à l’excès, ce genre d’aliments peut faire grimper l’IMC et entraîner in fine une obésité morbide. Celle-ci peut finir par être à l’origine, dans les cas extrêmes, d’un cancer du foie.

Qu’est-ce qui explique l’arrivée du cancer ? "Les hépatocytes ou cellules du foie sont noyées dans le gras", explique le Dr Nicolas Veyrie, chirurgien général et digestif. Cette accumulation de lipides expose à une inflammation chronique qui endommage les cellules hépatiques. Cela peut évoluer vers la formation d’une cicatrice fibreuse du tissu hépatique (stéato-hépatite puis fibrose) voire vers la cirrhose. "Les cellules finissent par dégénérer, former des nodules* pour compenser leur destruction, et entraîner un carcinome hépatocellulaire (CHC - le principal cancer du foie)", explique le spécialiste.

Un mot sur les maladies du "foie gras" non alcooliques: Les maladies du foie issues de l’excès de graisse et non liées à l'alcool sont appelés les NAFLD (Non Alcoholic Fatty Liver Disease – maladies du foie gras non alcoolique). Elles vont de la simple stéatose (accumulation de graisse dans les cellules du foie) jusqu’aux NASH**, aux cirrhoses, et finalement au cancer du foie pour certaines. "Elles sont la première cause de transplantation hépatique aux Etats-Unis, devant la cirrhose alcoolique ou virale", indique le chirurgien.

Que faire pour protéger son foie ? "Le maître-mot aujourd’hui, c’est l’équilibre", insiste le Dr Veyrie. Il n’est plus question de régimes divers, mais de manger varié et en quantité raisonnable. C’est fondamental".

*Masse anormale de forme généralement arrondie, qui se développe à la surface d'un tissu ou dans un organe

** Stéatohépatite non-alcoolique - accumulation de graisse dans le foie/inflammation/dégénérescence des cellules hépatiques

Trop de riz blanc peut altérer le foie

Trop de riz blanc peut altérer le foie© IstockLe riz blanc et tous les aliments à index glycémique élevé peuvent, à l’excès, altérer les fonctions du foie.

Qu’est-ce qui explique l’arrivée du cancer ? "C‘est comme dans un entonnoir. On a plusieurs étiologies/origines qui entraînent des modifications du foie et vont jusqu’à la cirrhose et au carcinome hépatocellulaire", explique le Dr Veyrie. Une accumulation de ce type d’aliments provoque la hausse du taux de sucre dans le sang car le foie est débordé par l’afflux de sucre. Il stocke l’excès dans ses propres cellules après l’avoir transformé en graisse, ce qui peut conduire à leur inflammation et donc à la maladie du "foie gras" et à la cirrhose. La hausse de la glycémie incite de son côté les cellules à la résistance aux effets de l’insuline. "C’est pourquoi l’apparition du cancer est plus souvent associée à l’obésité ET un diabète de type 2", indique Nicolas Veyrie.

Des champignons issus des céréales toxiques pour le foie

Des champignons issus des céréales toxiques pour le foie© IstockDes toxines (mycotoxines) produites par des champignons (Aspergillus) présents dans certaines céréales peuvent augmenter le risque de cancer du foie. Ils apparaissent dans des céréales moisies ou mal conservées et sont donc surtout présents dans les pays du tiers monde : Inde, Asie...

Pourquoi ces champignons favoriseraient le cancer ? Ils créent une flavatoxine hépatotoxique directement à l’origine de l’apparition du carcinome hépatocellulaire.

Certains comportements sexuels peuvent favoriser indirectement le cancer du foie

Certains comportements sexuels peuvent favoriser indirectement le cancer du foie© Istock"Partenaires sexuels multiples sans se protéger, rasoirs communs ou n’importe quelle coupure ou contamination indirecte au sang, exposent au risque des hépatites B ou C" rappelle le Dr Veyrie.

Pourquoi les hépatites B ou C peuvent majorer le cancer du foie ? Les hépatique B et C sont des infections virales transmises par le sang, d’autres liquides corporels ou par contact sexuel. Elles peuvent devenir chroniques et entraîner une cirrhose puis un cancer du foie.

Le manque d’activité physique aussi néfaste pour le foie

Le manque d’activité physique aussi néfaste pour le foie© IstockTous les facteurs qui mènent à l’obésité, comme le manque d’activité physique, font potentiellement le lit des maladies du foie gras, donc indirectement du carcinome hépatocellulaire (principal cancer du foie).

Pourquoi la sédentarité augmente le risque de cancer ? Accompagné d’une alimentation riche en graisse, trop sucrée ou trop salée, un état trop sédentaire augmente l’IMC et peut conduire à l’obésité morbide. Noyées dans le gras, les cellules hépatiques s’altèrent, se désorganisent et forment des nodules. Le cancer peut alors se développer.

Le whisky détruit les cellules hépatiques

Le whisky détruit les cellules hépatiques© Istock Pendant très longtemps, la première cause du cancer du foie a été la cirrhose alcoolique. "Celle-ci provient d’une imprégnation alcoolique sur le long terme", indique le chirurgien Nicolas Veyrie. "Elle correspond environ à 20 ans d’alcoolisme".

Pourquoi l'alcool peut mener au cancer ? L’alcool porte atteinte aux hépatocytes mais également aux espaces portes*. Ces atteintes entraînent une fibrose, avant de laisser place à une cirrhose ou aspect de foie dur, ce qui augmente la pression sanguine portale.
"Au moment de la digestion, le sang du système porte hépatique est filtré et détoxifié par le foie avant d’être réorienté vers le retour veineux général. Avec la cirrhose, le foie bloque, et le retour veineux du systéme digestif se fait de plus en plus difficilement. Le sujet est en situation d’hypertension portale", explique le Dr Veyrie.

Le carcinome hépatocellulaire (principal cancer du foie) peut également venir d’atteintes inflammatoires des hépatocytes, qui provoquent des cicatrices fibreuses et la désorganisation de l’architecture des cellules, la cirrhose puis le cancer.

Quelle est la dose limite ? "Aujourd’hui, la question de la toxicité de l’alcool en soi est très débattue. On pense qu’il est en lui-même carcinogène, sans en être encore complètement sûr", explique le spécialiste. "Quoi qu’il en soit, la consommation d’alcool doit être normalisée voire supprimée." La dose limite dépend du type d’alcool ou de la récurrence de la consommation, mais de manière générale l’alcool doit uniquement être consommé dans des circonstances festives ou de manière modérée.

Y-a-t-il des alcools à éviter ? Il n’existe pas d’alcools qui donnent plus le carcinome hépatocellulaire que d’autres. "Il est clair qu’avec du whisky ou de la vodka, la maladie mettra moins de temps à apparaître qu’avec de la bière", précise le spécialiste. "Et encore, les gens qui prennent régulièrement de l’alcool fort sont d’abord victimes d’une intoxication alcoolique aigüe avant l’imprégnation. Avec des alcools plus modérés, on peut boire de façon beaucoup plus continue et donc in fine être victimes d’une imprégnation alcoolique totale plus importante".

* Le système porte est un réseau de vaisseaux sanguins qui relie deux organes sans passer par le cœur. Le foie est ainsi situé entre deux veines (Porte et Cave).

Le tabac, un co-facteur du carcinome hépatocellulaire

Le tabac, un co-facteur du carcinome hépatocellulaire© IstockLe tabac est un co-facteur du carcinome hépatocellulaire . Il n’agit à priori pas seul mais accélère le mouvement. " S’il n’a pas été décrit comme facteur unique, l’intoxication hépatique est souvent alcoolo-tabagique. Alors comment arriver à identifier précisément le facteur déclencheur ?", s’interroge le Dr Veyrie.

Pourquoi le tabac favorise le cancer ? Toutes les modifications inflammatoires et pré-cancéreuses vont être plus fortes avec le tabac "On a déjà des cellules fragilisées au niveau de leur ADN, la cigarette accélère l’impact des pré-lésions".

L’usage d’anabolisants en lien avec le cancer du foie

L’usage d’anabolisants en lien avec le cancer du foie© IstockPrisés des amateurs de bodybuilding, les anabolisants* seraient suspectés de favoriser l’apparition du cancer du foie. Ces substances accroissent l’anabolisme et donc la performance physique. Ils augmentent la masse musculaire, diminuent la masse grasse et favorisent la récupération.

Pourquoi les anabolisants favoriseraient le cancer du foie ? "Si le lien de cause à effet entre anabolisant et cancer du foie a été établi, on ne sait pas exactement ce qui entraîne la maladie.
La composante serait probablement hormonale, mais on n’en sait pas plus pour le moment", soutient le médecin.

*L'anabolisme permet la construction et le renouvellement du tissu cellulaire par la transformation des éléments simples issus de la digestion en sucres, graisses et protéines.

Remerciements au Dr Nicolas Veyrie, chirurgien général et digestif à l'IOCP à Paris (Centre Médico-chirurgical Multidisciplinaire), pour sa collaboration à cet article.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Vidéo : Top 3 aliments a eviter

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.