Maladie de Charcot : vos dents révèlent si vous êtes à risque, dès l'enfance
Sommaire

Maladie de Charcot : une sur-absorption des métaux pendant l’enfance augmente vos risques

Maladie de Charcot : une sur-absorption des métaux pendant l’enfance augmente vos risques© Istock

Des chercheurs américains du Mount Sinai ont examiné des dents prélevées sur 36 patients atteints de sclérose latérale amyotrophique, soit après une extraction dentaire, soit lors d’une autopsie. Ils ont comparé l’absorption du métal dans ces dents à celles de 31 échantillons de contrôle prélevés sur des sujets sains.

En utilisant une nouvelle technique d'analyse, précédemment développée, les scientifiques ont pu créer des profils temporels de l'exposition environnementale aux métaux au cours de l’enfance de chaque sujet. Ils ont également pu calculer la capacité de chaque personne à métaboliser les métaux.

Les patients avaient une absorption excessive de 11 métaux, enfants

Leurs résultats ont clairement montré que les patients qui ont développé une SLA à un âge avancé présentaient une absorption du métal dérégulée durant les premières années de leur vie. Une absorption accrue de 11 métaux différents, pendant l’enfance, a été mise en évidence. Parmi eux, on peut citer le chrome, le manganèse, le nickel, l'étain et le zinc.

“C’est la première étude qui montre des signes claires, à la naissance et au cours des dix premières années de la vie, bien avant l’apparition de tout signe clinique ou symptôme de la maladie”, souligne Manish Arora, auteur principal de l’article.

“Nous espérons qu'à long terme, après la validation de ces travaux par des études plus importantes, nous pourrons développer des stratégies préventives. Ce qui est motivant dans ce travail, c'est que nous étudions des voies biologiques que nous pourrions potentiellement modifier avec le développement de médicaments”.

La neurodégénérescence pourrait commencer des années avec les premiers symptômes

Les chercheurs rappellent néanmoins qu’ils ne sont pas encore en mesure de confirmer un lien de causalité entre la maladie de Charcot et la dyshoméostasie des métaux chez l'enfant. Cependant, une étude ultérieure menée sur des souris a offert une vérification supplémentaire de l'association potentielle entre la SLA et l'absorption du métal mesurée dans les dents.

L'hypothèse générale soulevée par cette étude est que la neurodégénérescence associée à la SLA pourrait commencer lentement, et des décennies avant l'apparition des symptômes.

Si cette association est vérifiée, elle pourrait certainement orienter les chercheurs vers de nouveaux traitements préventifs. Elle pourrait également offrir la possibilité de tester les dents de lait d’un enfant pour détecter la dérégulation de l'absorption du métal, comme marqueur très précoce du risque de développer une maladie neurodégénérative dans le futur.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Early life metal dysregulation in amyotrophic lateral sclerosis, Annals of Clinical and Translational Neurology, 21 mai 2020. 

Signs of metal in teeth could indicate ALS risk from childhood, New Atlas, 21 mai 2020. 

Sclérose latérale amyotrophique (SLA) / maladie de Charcot, Inserm, 19 décembre 2015. 

La SLA en chiffres, ARSLA.