Reins : les signes qui doivent alerter

Certifié par nos experts médicaux MedisiteOn peut souffrir d’un dysfonctionnement rénal sans le savoir. Fatigue, besoin d’uriner plus souvent, perte d’appétit… Voici les signes qui doivent vous alerter pour agir au plus vite !
Sommaire

Un besoin fréquent d'uriner la nuit

Un besoin fréquent d'uriner la nuit© Istock

"Quand les reins ne fonctionnent pas bien, ils ne concentrent plus les urines. Elles sont alors très diluées, pâles comme de l’eau et plus fréquentes", indique le Dr Brigitte Lantz, néphrologue à l’hôpital Necker (Paris) et secrétaire générale de la Fondation du Rein.

Ce trouble se nomme la polyurie (un volume d’urines plus important et un besoin plus fréquent d’uriner). "Cela se remarque surtout la nuit, quand le patient se lève pour uriner". La polyurie persiste même si on réduit l'apport en liquides. Elle accroît aussi la soif. C'est un symptôme d’insuffisance rénale.

Uriner plus souvent des grandes quantité : un signe d'insuffisance rénale

Néanmoins attention. "Il y a souvent une confusion entre la polyurie et pollakiurie, explique de son côté le Dr Sèbe, chef du service de chirurgie urologique du groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon. La pollakiurie se caractérise par le besoin d'uriner plus souvent, ce qui est fréquent avec le vieillissement".

En effet, quand un patient atteint 60 ans, le muscle aura tendance à plus travailler sur des petits volumes d'urine. "Les patients vont donc uriner plus souvent, mais à chaque fois des petits volumes d'urine, ajoute l'urologue. Pour un homme de 60 ans, les envies fréquentes d'uriner la nuit sont bien plus souvent liées à des problèmes de vieillissement et de prostate qu’à une d’insuffisance rénale".

Or, à l'inverse, si le patient urine plus souvent des quantités importantes, c'est un signe d'insuffisance rénale. "Lorsque les reins fonctionnent normalement, ils réabsorbent une partie de l'urine qu'ils fabriquent, détaille le chef de service. Si le ou les reins sont défaillants, ils ne pourront plus absorber l'urine. Ce qui explique le besoin d'uriner souvent, et surtout, les grandes quantités d'urine". En clair, si vous levez fréquemment pour libérer de grandes quantités d'urine, c'est le signe d'une insuffisance ou maladie rénale, comme la polyurie.

Polyurie ou pollakiurie : le moyen pour être fixé

"Ce qui permet de faire la différence entre les deux va être ce qu'on appelle le catalogue mictionnel, décrit le Dr Sèbe. On va demander aux patients d'acheter un verre mesureur pour l'urine. Il va s'agir de noter l’heure et la quantité d’urine à chaque fois. C’est de cette façon que l'on va comprendre si le patient est atteint de polyurie ou de pollakiurie [en fonction de la quantité d'urine libérée à chaque fois, ndlr].

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Dr Sèbe, Chef du service de chirurgie urologique du groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon