Reins : les signes qui doivent alerter

On peut souffrir d’un dysfonctionnement rénal sans le savoir. Fatigue, besoin d’uriner plus souvent, perte d’appétit… Voici les signes qui doivent vous alerter… pour agir au plus vite !

Publicité

Un besoin fréquent d'uriner la nuit

© Adobe Stock« Quand les reins ne fonctionnent pas bien, ils ne concentrent plus les urines. Elles sont alors très diluées, pâles comme de l’eau et plus fréquentes », indique le Dr Brigitte Lantz, néphrologue à l’hôpital Necker (Paris) et secrétaire générale de la Fondation du Rein.

Signes d’alerte :
Une polyurie c'est-à-dire un volume d’urines plus important et un besoin plus fréquent d’uriner. « Cela se remarque surtout la nuit, quand le patient se lève pour uriner. » La polyurie persiste même si on réduit l'apport en liquides. Elle accroît aussi la soif. C'est un symptôme d’insuffisance rénale.

Publicité
Publicité

Consultez votre médecin traitant pour une recherche urinaire de protéines et un bilan sanguin pour mesurer le taux de créatinine, d’urée et d’albumine.

Ne négligez pas une fatigue persistante

Une fatigue persistante peut être un signe de dysfonctionnement rénal. Deux raisons. Un, quand les reins ne parviennent plus à éliminer les déchets azotés issus de la digestion des aliments, ceux-ci s’accumulent dans le sang, qui s’acidifie. Cela fatigue l’organisme. Deux « la moelle osseuse ne produit plus assez de globules rouges, nécessaires au transport de l'oxygène dans le sang. Une anémie s'installe et explique la fatigue », explique le Dr Brigitte Lantz.

Signes d’alerte :
Un sentiment de faiblesse généralisée, associé le plus souvent à une pâleur


Consultez votre médecin traitant pour une recherche urinaire de protéines, un bilan sanguin pour mesurer le taux de créatinine, d’urée et d’albumine, et pratiquer une numération sanguine à la recherche d’une anémie.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X