Sciatique, que faire : marcher ou se reposer ?

La sciatique résulte d’une inflammation du nerf sciatique, l’un des nerfs les plus volumineux que compte le corps humain. Lorsqu’elle est affectée, cette structure nerveuse est à l’origine d’une intense douleur, irradiant du bas du dos jusque derrière la cuisse. Alors, comment soulager son mal de dos, en cas de sciatique ?
©iStockIstock

A quoi est due la sciatique ?

Généralement, l’inflammation du nerf sciatique est provoquée par une hernie discale au niveau des vertèbres lombaires. La saillie générée, hors de la colonne vertébrale, par la compression du disque intervertébral, peut à terme provoquer une irritation du nerf sciatique avoisinant. Dans ce cas, on parle de sciatique par hernie discale.

A noter : une arthrose lombaire, une fracture ou une luxation de la hanche peuvent également être à l’origine d’une sciatique.

Quel est le traitement de la sciatique ?

La prise en charge de la sciatique, dans sa phase aiguë, consiste avant tout à soulager la douleur par l’administration de médicaments antalgiques ou anti-inflammatoires. Dans la majorité des cas, le patient ne peut pas marcher, la sensation douloureuse étant trop vive. Le repos, à ce stade, est donc requis. Mais dès que cela est possible, les médecins conseillent de reprendre la marche. En effet, le repos ne doit pas perdurer : il entraîne inévitablement une atrophie des muscles dorsaux, ralentissant, de fait, la guérison. La kinésithérapie est, aussi, souvent préconisée pour reprendre une activité physique adaptée et éviter que l’inflammation ne s’installe dans la chronicité.

Certaines professions exposent à un risque accru de développer des pathologies affectant la colonne vertébrale. Ainsi, une sciatique peut être prise en charge par l’Assurance maladie au titre d’une maladie professionnelle. Ce cas de figure concerne les salariés, les titulaires d’un régime spécial, ainsi que certains cas particuliers qui ne relèvent pas de ces situations. Il en est de même pour les personnes ayant souscrit un contrat d’assurance volontaire individuelle. N’hésitez pas à déposer une demande de prise en charge au titre d'une maladie professionnelle auprès de votre caisse, d’un commun accord avec votre médecin.

Lumbago et sciatique : la différence

Plusieurs éléments permettent de caractériser le lumbago. Il s’agit d’une douleur bien localisée qui touche le bas du dos, la zone lombaire. En cas de lumbago, il devient extrêmement difficile de se pencher ou de se tourner en raison de la violente douleur qu’il entraîne. Rien à voir avec la sciatique qui est une douleur qui se manifeste soit dans une fesse, soit dans une jambe. Elle se caractérise également par son caractère neurologique car elle irradie parfois jusque dans le pied.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):