Lumbago et sciatique : le traitement par infiltration épidurale

L’infiltration épidurale est une technique médicale destinée à soulager les douleurs générées par la lombo-sciatique. En quoi consiste-t-elle ? Dans quels cas est-elle utilisée ?

Publicité

5991116-inline-500x354.jpg© Istock

L’infiltration épidurale, comment ça marche ?

Il s’agit de l’infiltration d’une substance corticoïde dans l’espace épidural situé entre deux vertèbres. Cette région particulière, plus connue sous le nom d’espace péridural, est localisé entre les méninges qui recouvrent la moelle spinale et la cavité osseuse formée par le canal vertébral. C’est là que se trouvent les racines nerveuses. Cette technique est principalement utilisée pour soulager les douleurs qui affectent les vertèbres lombaires et qui ne sont pas soulagées par des médicaments antalgiques "classiques". L’injection ciblée d’un dérivé de la cortisone entre les vertèbres permettra de réduire le processus inflammatoire en œuvre entre le nerf sciatique et le disque intervertébral.

Publicité
Publicité

L’infiltration épidurale, quels résultats ?

Il faut savoir que l’infiltration épidurale n’est pas efficace chez tous les patients. Dans tous les cas, les premiers effets de la technique ne surviennent qu’au bout de quelques jours après l’injection du corticoïde. Pour accroître son efficience, ce type d’infiltration peut être renouvelé jusqu’à deux ou trois fois par an. Généralement, le recours à cette technique médicale s’inscrit dans le cadre d’une prise en charge multidimensionnelle prévoyant, entre autres, la programmation de séances de kinésithérapie visant à étirer et à mobiliser correctement la colonne vertébrale.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X