Lombosciatique invalidante : les symptômes

La lombosciatique se caractérise par l’association d’une lombalgie et d’une sciatalgie. Résultant majoritairement d’une discopathie, cette affection douloureuse est susceptible d’impacter considérablement la qualité de vie du patient. A quoi est due la lombosciatique ? La douleur dans le dos constitue-t-elle le seul symptôme de ce lumbago compliqué ?

Publicité

5893182-inline-500x334.jpg© Istock

Quels sont les symptômes de la lombosciatique?

La lombosciatique se caractérise principalement par des douleurs localisées dans le bas du dos et, plus précisément, au niveau des vertèbres lombaires. Néanmoins, l’inflammation du nerf sciatique associée à la lombalgie peut favoriser une irradiation de la sensation douloureusede la fesse jusqu’aux orteils, en passant par la cuisse et le mollet. La douleur est toujours unilatérale. Elle est augmentée par la contraction des abdominaux ou des muscles dorsaux, par la toux ou encore par l’effort physique. Certains patients peuvent également souffrir de paresthésie: fourmillements, picotements, impression de décharges électriques…

Publicité
Publicité

Quelles sont les causes de la lombosciatique?

La hernie discale représente la principale cause de la lombosciatique invalidante. La saillie anormale d’un disque intervertébral entre deux vertèbres lombaires va, d’une part, générer une importante douleur et, d’autre part, exercer une pression sur le nerf sciatique. L’arthrose lombaire peut également occasionner ce type de trouble. Dans ce cas, ce sont les contractions musculaires inhérentes à la pathologie qui vont occasionner des douleurs dans le bas du dos et comprimer le nerf sciatique. Plus rarement, d’autres pathologies peuvent expliquer une lombosciatique: ostéoporose, tumeur osseuse, spondylodiscite…

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X