Hernie discale lombaire : 3 métiers plus à risque

La hernie discale lombaire est une affection douloureuse touchant un disque intervertébral généralement situé au bas du dos. Elle se produit souvent entre 30 et 55 ans et est liée à un traumatisme répété. Mais quels sont les métiers les plus exposés au risque de développer une hernie discale lombaire ?

Publicité
Publicité

© Istock

Qu’est-ce qu’une hernie discale lombaire ?

La colonne vertébrale est composée de pièces osseuses, les vertèbres, qui sont solidarisées entre elles. Entre elles se trouve un disque intervertébral servant d’amortisseur. A la suite d’efforts répétés, de port de charges lourdes, de mauvaises positions ou de traumatismes, le disque intervertébral peut se déplacer. Les nerfs peuvent être alors pincés et une vive douleur apparaît. La hernie discale lombaire peut être responsable de lombalgies (douleurs du bas du dos) ou de sciatique. En effet, quand le nerf sciatique est pincé, il provoque une douleur qui irradie dans toute la jambe jusqu’au pied.

Publicité

Quels sont les métiers susceptibles de provoquer des hernies discales lombaires ?

Parmi les métiers à risque, on trouve tout d’abord les métiers de conducteurs d’engins de chantier où la position assise peut affaiblir le disque intervertébral. Ensuite les métiers où le port de charges lourdes est quotidien : les manutentionnaires ou les déménageurs sont particulièrement touchés. Enfin, les professions paramédicales (infirmiers, aide-soignant, kinésithérapeutes…) sont concernées car la mobilisation des personnes est quotidienne et peut engendrer des problèmes de dos.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés