Colique néphrétique : un régime pauvre en sel pour prévenir les rechutes

Extrêmement douloureuses, les coliques néphrétiques sont une pathologie que l'on a tout intérêt à prévenir pour ne pas souffrir de nouveau. Adopter un régime anti-colique néphrétique est alors une solution simple et plutôt efficace.
©iStockIstock

Qu'est-ce qu'une colique néphrétique ?

Les coliques néphrétiques sont des douleurs lombaires (au niveau du bas du dos) généralement unilatérales, elles sont causées dans plus de trois quarts des cas par un calcul rénal ou "pierre au rein" qui bloque l'urine.Elles entraînent une douleur particulièrement intense, en plus des envies d'uriner et des éventuels vomissements ou nausées.

Quel traitement en cas de colique néphrétique ?

Les coliques néphrétiques nécessitent une consultation médicale, voire un départ aux urgences, si elles s'accompagnent de symptômes inhabituels tels que de la fièvre et/ou des urines sanguinolentes.Si le traitement prescrit vise à soulager la douleur, la surveillance est aussi de mise puisque le calcul doit être évacué. Si le calcul ne s'évacue pas naturellement, il sera retiré à l'aide d'un endoscope ou par lithotripsie extra-corporelle.

Quel régime alimentaire anti-colique néphrétique ?

Pour prévenir une récidive, il est bon de boire régulièrement et suffisamment tout au long de la journée.En fonction du type de calcul, le personnel médical indique généralement quelques principes à suivre en matière d'alimentation. Pour les calculs oxaliques, ce sont le sel, les produits industriels trop salés ou trop sucrés, les protéines animales et les oxalates (bière, café, thé, chocolat…) qu'il est bon de limiter.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :
La rédaction vous recommande sur Amazon :