Agathe Auproux atteinte d’un cancer : elle se confie sur les conséquences du traitement

La chroniqueuse du paf Agathe Auproux souffrant d’un cancer est revenue sur le plateau de Balance ton post jeudi 14 mars 2019. Une occasion pour elle de revenir sur la révélation de sa maladie et les conséquences de son traitement.
Agathe Auproux atteinte d’un cancer : elle se confie sur les conséquences du traitementabacapress

Jeudi 14 mars 2019, les téléspectateurs de Balance ton post, l’émission de C8 animé par Cyril Hanouna ont pu revoir le visage d’Agathe Auproux chroniqueuse de l’émission. Quelques jours plus tôt, la jeune femme de 27 ans avait révélé à ses abonnés sur Instagram être atteinte d’un lymphome. Le message accompagné de photos la montrait en plein traitement. La jeune journaliste a donc décidé de revenir face à ses collègues sur les conséquences physiques qu’elle endure chaque jour depuis le diagnostic.

A lire aussi :

"Je me réveille dans un amoncellement de cheveux"

Les conséquences du protocole de traitement d’un lymphone nécessite de la chimiothérapie qui est associé à la perte des cheveux. "J'ai perdu énormément de cheveux. Pour les gens qui ne me connaissent pas, ou à la télé, ça ne se voit pas, mais moi je sais que je me réveille dans un amoncellement de cheveux, tous les jours, que je passe l'aspirateur toutes les dix minutes. Je sentais que ça allait avoir des répercussions peut être physiques", a-t-elle avouée.

Ces premiers examens datant de septembre avec un diagnostic tombé en octobre-novembre, cela fait bientôt trois mois qu’elle est soignée.

De plus, accepter la maladie n’est pas toujours une chose facile. Pour Agathe Auproux, elle l’a longtemps renié et mise de côté. "Ça devenait complètement schizophrénique. J'étais dans une négation totale de la maladie. Je me persuadais que je n'étais pas malade, et je vivais une espèce de double vie en dehors de l'hôpital. Ça devenait compliqué à gérer pour moi".

Aujourd’hui, la jeune femme se sent plus sereine, c’est "plus sain de l'assumer, malsain de le dissimuler", conclut-elle. De nombreux messages de soutien lui sont envoyés quotidiennement et l’aideront surement à traverser cette épreuve.

Lymphome : les facteurs de risques

Le risque de lymphome augmente avec l’âge. Le plus fréquent est chez les personnes âgées dans la soixantaine ou plus. En général, il atteint plus souvent l’homme que la femme, mais certains types spécifiques de lymphome sont plus fréquents chez la femme, explique Société canadienne du cancer.

Les facteurs de risques connus :

  • Système immunitaire affaibli
  • Troubles auto-immuns
  • Certaines infections
  • Traitement déjà administré
  • Exposition au lindane (médicament en vente libre qui sert à traiter les poux et la gale sarcoptique humaine).

Facteurs de risques possibles

  • Antécédents familiaux de lymphome
  • Expositions aux pesticides
  • Exposition au trichloroethylene
  • Alimentation
  • Obésité
  • Colorants capillaries
  • Expositions professionnelles à des produits chimiques
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s): TPMP, Balance ton post, jeudi 14 mars 2019, C8
Lymphone, Société canadienne du cancer
La rédaction vous recommande sur Amazon :