Sommaire

ROR, Coqueluche, BCG : attention à la fièvre des enfants

ROR, Coqueluche, BCG : attention à la fièvre des enfants© Istock

Le vaccin ROR (contre la rougeole, les oreillons et la rubéole) est obligatoire pour les enfants nés après le 1ᵉʳ janvier 2018. La première injection doit être faite à 12 mois et la seconde entre 16 et 18 mois. "Il peut avoir une fièvre importante lors de la première semaine”, précise le Dr Benjamin Potencier. De plus, certains petits présentent des plaques rouges ou un gonflement des glandes salivaires. Lorsque ces réactions surviennent, elles apparaissent environ 7 à 12 jours après la vaccination.

Par ailleurs, dans un cas sur 30 000 il y a une baisse transitoire des plaquettes sanguines ce qui peut provoquer des saignements (hématomes sous la peau en particulier). Toutefois, le site Infovac rappelle que “le risque de développer cette complication suite à la vaccination est beaucoup plus rare que le risque qui existe si on attrape la rougeole ou la rubéole (1 enfant sur 1 000)”.

Pour le vaccin contre la coqueluche, l’injection cause chez 5 à 15% des patients une réaction locale (rougeur, tuméfaction, douleur au point d’injection) ou une réaction plus générale (comme de la fièvre, généralement moins de 39°C). Ces effets secondaires apparaissent généralement entre 24 à 48 h après la vaccination et disparaissent rapidement. De plus, certains bébés (1 sur 10 000) se mettent à pleurer après et semblent inconsolables pendant quelques heures.

Le vaccin BCG qui permet de lutter contre la tuberculose, doit être réalisé si possible à partir de l’âge de 1 mois et idéalement au cours du 2ᵉ mois. Ce produit peut pour sa part provoquer quelques douleurs et laisser des cicatrices au point d'injection. Des abcès peuvent se développer au niveau de l’injection toutefois cette réaction est très rare.

Sources

Merci au Docteur Benjamin Potencier

Effets indésirables et réactions secondaires aux vaccins: distinguer le vrai du faux, InfoVac

Les vaccins, InfoVac

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.