Sommaire

Tous les vaccins : attention aux allergies et à la fièvre

Tous les vaccins : attention aux allergies et à la fièvre© Istock

Tétanos, Rougeole, rubéole, oreillons… la vaccination permet de lutter contre des maladies infectieuses graves. Pour mémoire, elle consiste à injecter dans l'organisme un microbe tué ou atténué, ou encore une toxine rendue inactive afin, non pas d'entraîner la maladie, mais de permettre au corps de le reconnaître et fabriquer des anticorps pour l'éliminer. L’assurance Maladie précise “Certains vaccins peuvent avoir des effets indésirables, le plus souvent bénins (fièvre, douleurs au point d'injection), mais ils font courir beaucoup moins de risques que les maladies elles-mêmes”.

Parmi les effets indésirables communs à tous les vaccins, on rapporte des réactions allergiques, des r éactions inflammatoire s comme la fièvre et des douleurs (musculaires et articulaires) ou encore des convulsions fébriles.

Certains assurent également que les personnes vaccinées peuvent développer une sclérose en plaques, un autisme ou souffrir de mort subite. Le Dr Benjamin Potencier, généraliste et gériatre, se montre rassurant sur ce point : “aucune corrélation n’a été établie à ce jour, on ne peut donc pas parler d’effet secondaire. Il est vrai que des cas de scléroses en plaque ont été notifiés en 1995 lors de la campagne massive de vaccination contre l’hépatite B, mais aucune recrudescence n’a été observée dans les années suivantes”. Il ajoute “concernant l’apparition de maladies auto-immunes, les vaccins sont souvent incriminés, sollicitant le système immunitaire et pouvant provoquer des réactions. Mais pareil, aucune étude valable n’a validé la corrélation”. Pourquoi ces pathologies sont-elles avancées comme effets indésirables possibles alors ? “Certains vaccins - comme l’hépatite B à l’époque, ou le papillomavirus actuellement - sont fait sur des tranches d’âge (l’adolescence et jeune adulte) où se développe la survenue de maladie auto-immune, d’où le lien rapide de causalité…”, estime le professionnel de santé.

En revanche, dans de très rares cas, les personnes vaccinées peuvent développer un syndrome de Guillain Barré. De plus, des réactions spécifiques, détaillées dans les pages suivantes, ont été enregistrées sur certains vaccins.

Sources

Merci au Docteur Benjamin Potencier

Effets indésirables et réactions secondaires aux vaccins: distinguer le vrai du faux, InfoVac

Les vaccins, InfoVac

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.