Fatigue oculaire : que faire ?

La fatigue oculaire, favorisée par le travail sur écran, peut aussi cacher un trouble visuel sous-jacent. Mal de tête, fatigue générale et douleur aux yeux sont autant de symptômes à ne pas négliger.

Publicité
Publicité

© Istock

Qu’est-ce que la fatigue oculaire ?

Publicité

La fatigue oculaire possède des signes bien particuliers tels que l’impression d’œil sec et les picotements des yeux. Elle est due à une baisse du nombre de clignements des paupières et par voie de conséquence à une insuffisance de sécrétion lacrymale. Cette problématique est fréquemment rencontrée chez les personnes qui fixent un écran lumineux plusieurs heures par jour. La fixité du regard entraîne une sécheresse oculaire.

Mal de tête et fatigue numérique : les solutions

Fixer un écran lumineux finit par entraîner un mal de tête dû à la fatigue numérique. Une modification des habitudes permet de mettre un terme à cette douleur aux yeux. Une pause d’un quart d’heure toutes les deux heures est indispensable pour reposer les yeux. Il est également recommandé de s’astreindre à cligner des paupières quatre à cinq fois par minute pendant les séances de travail sur ordinateur ou lorsqu’on regarde la télévision. Cette simple précaution est indispensable pour éviter la sécheresse oculaire.

Fatigue oculaire : consulter un ophtalmologiste

Si le mal de tête et la fatigue s’accompagnent d’une douleur aux yeux, mieux vaut consulter un spécialiste de la vision. En effet, la fatigue numérique peut être due à des verres correcteurs mal adaptés ou encore à un défaut visuel non corrigé comme l’astigmatisme ou la presbytie.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X