Angiographie rétinienne : le point sur cet examen des yeux

Il existe un grand nombre de maladies des yeux et, pour pouvoir les détecter efficacement, divers examens sont nécessaires. Certains d’entre eux sont connus, comme le fond d’œil, mais d’autres beaucoup moins. C’est notamment le cas de l’angiographie oculaire (ou angiographie rétinienne). Focus sur cet examen ophtalmologique.

Publicité

vignette-focus-500x399.jpg© Istock©iStock

Angiographie rétinienne: définition

L’angiographie rétinienne est un examen radiologique. Grâce à lui, on peut observer les vaisseaux sanguins qui vascularisent la rétine et la choroïde (membrane interne de l’œil riche en vaisseaux), ainsi que la partie la plus visible du nerf optique. Concrètement, on dilate les pupilles du patient à l’aide d’un collyre dans l’heure qui précède l’examenet on lui injecte un produit de contraste dans le sang (généralement de la fluorescéine, un produit fluorescent). C’est ainsi que le praticien voit apparaître sur son écran les vaisseaux sanguins, colorés par le produit. Des clichés sont réalisés au cours de l’examen qui dure une dizaine de minutes.

Publicité
Publicité

Maladies des yeux diagnostiquées grâce à l’angiographie rétinienne

Grâce à l’angiographie rétinienne, on peut diagnostiquer diverses pathologies telles qu’une sténose (rétrécissement artériel dû à un dépôt de lipides, de cholestérol), un anévrisme (dilatation des vaisseaux) ou encore une occlusion artérielle. Il s’agit du seul examen permettant de détecter une anomalie des vaisseaux, ceux de la rétine en particulier. Par ailleurs, l’angiographie rétinienne permet de guider le traitement de certaines pathologies, notamment lorsqu’on réalise une photocoagulation au laser.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X