Spondylarthrite ankylosante : 6 symptômes d'alerte

Publié le 19 Décembre 2017 par Bénédicte Demmer, journaliste santé | Mis à jour le 01 Octobre 2018 par Aurélie Blaize, journaliste santé
Douleurs au dos, blocage, constipation... La spondylarthrite ankylosante est une maladie inflammatoire sérieuse qui est malheureusement souvent confondue avec d'autres pathologies. Voici tous les signes qui doivent vous alerter avec les conseils de Jacqueline Lagacé, scientifique québecoise, spécialiste de microbiologie et immunologie.
Publicité

La spondylarthrite ankylosante : c'est quoi ?

© Adobe StockLa spondylarthrite ankylosante, est une maladie inflammatoire chronique qui touche principalement les vertèbres lombaires sacro-iliaques, c’est-à dire au niveau du bas de bassin. C’est un rhumatisme chronique, qui peut aussi toucher l’ensemble de la colonne et d’autres zones comme les tendons, les ligaments, les articulations…Elle se déclare principalement avant 40 ans chez les hommes, mais peut aussi toucher les femmes.

"C’est une maladie qui peut mettre en jeu d’autres pathologies comme le côlon irritable, une maladie inflammatoire des intestins, la maladie de Crohn et de l’arthrite psoriasique pour ceux qui souffrent déjà de psoriasis.", ajoute, Jacqueline Lagacé, scientifique québecoise, spécialiste de microbiologie et immunologie.

Publicité

Les causes : "Il y a un terrain génétique favorisant la maladie, explique la spécialiste : beaucoup de gênes sont en causes mais le plus connu est l’antigène HLA- B-27 que l’on retrouve chez 74 à 90% des patients atteints de spondylarthrite ankylosante." Même si la génétique est un facteur important, il y a une suspicion sur un déséquilibre du microbiote intestinale (appelé disbiose) notamment influencé par des agents environnementaux comme l’alimentation, le mode de vie etc…

Publicité

Une sensation de brûlure dans le dos

La spondylarthrite ankylosante commence le plus fréquemment par une douleur au dos, mais aussi parfois les hanches, les épaules… Elle est souvent confondue avec d’autres pathologies expliquant que le diagnostic puisse mettre en moyenne entre 6 à 10 ans avant d’être posé. Comment ça se déclare ? "C’est une douleur qui apparait au niveau du bas du dos, au niveau du fessier. La plupart des témoignages que j’ai récolté, explique le Dr Jacqueline Lagacé, parlent d’une sensation de brûlure. On me dit souvent 'c’est comme-ci j’avais des charbons ardents dans la colonne ' ". Il arrive que la maladie évolue par poussées, la douleur peut donc se calmer mais revenir par moment. Petit à petit, cette sensation de brûlure se diffuse tout au long de la colonne.

Un blocage du dos surtout le matin

"Là où il y a une inflammation, il y a forcément douleur, explique Jacqueline Lagacé, spécialiste de microbiologie et immunologie." Et qui dit douleurs dit généralement blocages, surtout au niveau du dos. Les patients se retrouvant souvent immobilisés à cause de leur souffrance, les muscles se retrouvent atrophiés. Un véritable cercle vicieux puisque c’est principalement l’activité qui permet de réduire la douleur.Comment ça se déclare ? "En cas de spondylarthrite ankylosante, la maladie progresse quand cesse toute activité, déclare notre interlocutrice. Pendant les périodes où l’on ne bouge pas beaucoup, le dos devient plus raide expliquant que beaucoup de patients se sentent rouillés le matin ou dans la nuit au niveau des articulations puis beaucoup moins au cours de la journée."

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X