Laurence Boccolini met les choses au clair sur sa perte de poids

Interviewée par Téléstar, l'animatrice Laurence Boccolini a souhaité donner quelques explications concernant sa perte de poids, lassée des messages alarmistes à son sujet. 

Publicité

© AFP"Quand je lis que j'inquiète mes fans, il ne faut pas déocnner quand même". Laurence Boccolini en a assez de lire tout et n'importe quoi concernant sa perte de poids et sa santé et entend bien le faire savoir. Dans une interview pour le magazine TéléStar, l'animatrice dont l'émission sur Europe1 vient d'être déprogrammée, explique que sa perte de poids impresionnante, loin d'être passée inaperçue dans les médias et auprès de ses admirateurs, n'a rien a voir avec un problème de santé. Celle qui présentera bientôt l'émission Big Bounce sur TF1 aux côtés de Christophe Beaugrand, qui souffre depuis 10 ans de polyarthrite rhumatoïde explique que, malgré tout, ses kilos perdus ont été un bénéfice.

Publicité
Publicité

"La maladie a dit seulement ‘bienvenue’ à la perte de poids parce que c’est un peu obligatoire. Malheureusement, la cellule graisseuse n’est pas amie avec la cellule qui provoque la polyarthrite. Étonnamment, elle excite l’inflammation. Donc on conseille vivement la perte de poids", explique Laurence Boccolini à Téléstar. La polyarthrite rhumatoïde est une maladie chronique caractérisée par une inflammation de plusieurs articulations (arthrites). Elle atteint principalement les articulations des mains. Il s’agit du plus fréquent des rhumatismes inflammatoires, il touche 0,5 % de la population française, soit environ 300 000 personnes.

"Tu ne dois pas avoir honte. Parles-en, ça va te faire beaucoup de bien"

C'est son amie la chanteuse Hélène Ségara qui a poussé Laurence Boccolini a parler ouvertement de sa maladie. "Elle m'a dit : "tu ne dois pas avoir honte. Parles-en, ça va te faire beaucoup de bien". J'avais peur des réactions, mais je l'ai finalement écoutée". Malgré tout l'animatrice avoue qu'elle ne se veut en aucun cas porte-parole des personnes atteintes de la maladie mais se dit heureuse de voir qu'elle aide certains de ses fans qui eux aussi sont touchés par la polyarthrite rhumatoïde.

C'était dans un billet pleins d'émotions sur son compte Instagram en mars dernier qu'elle s'était exprimée pour la première fois sur ce mal qui la ronge. "Mon amie, ma compagne douloureuse de tous les jours dans tout mon corps depuis tant d'années... Je te déteste", avait-elle écrit juste en dessous d'une photo de sa main déformée à cause de la maladie. "Mes mains restent ce qu'elles sont depuis des années (très déformées) et j'en suis désolée, mais je ne veux plus me cacher", avait-elle rédigé avant d'ajouter : "je remercie chaque jour la force qui m'est donnée de pouvoir vivre avec cette saleté. Et elle fait partie de moi. Je fais de mon mieux".

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X