8 solutions express contre le nez bouché
Publié le 20 Décembre 2012 | Mis à jour le 23 Juillet 2018 par Aurélie Blaize, journaliste santé
Validé par : Dr Jean-Loup Dervaux, Médecin ORL

Lavage de nez : misez sur les solutions "hypertoniques"

Quand le nez est bouché, il faut le laver ! On privilégie alors les solutions à base d’eau de mer dites "hypertoniques" plutôt que du simple sérum physiologique. "Celui-ci lave les fosses nasales et les débarrasse des mucosités mais pas plus. Le sérum salé a un effet décongestionnant sur les muqueuses des cornets du nez" explique le Dr Jean-Loup Dervaux. On appelle "cornets du nez", trois excroissances osseuses recouvertes de muqueuses, situées dans la fosse nasale. On parle du cornet supérieur, du cornet moyen et du cornet inferieur. Ces cornets sont actifs pendant la respiration. En cas de rhume, ils peuvent gonfler, gêner la respiration voire carrément empêcher de respirer par le nez (par exemple la nuit).En pratique : Les solutions salées hypertoniques sont disponibles en pharmacies pour les adultes et les enfants à partir de 18 mois. 1 à 2 pulvérisations par narine, 1 à 3 fois par jour selon les besoins.

Publicité
Publicité

Si le rhume persiste plus d’une semaine ou s’il s’accompagne de fièvre, consultez un médecin.

Faites une inhalation de serpolet

Très proche du thym, le serpolet est une petite herbe efficace en cas de nez bouché ou de rhume. Pour cause, il renferme une petite quantité d’huile essentielle constituée de thymol et de carvacrol, des substances antiseptiques. En pratique : En inhalation : 5 à 10 gouttes d’huile essentielle de serpolet (pure ou en mélange à parts égales avec d’autres huiles essentielles comme celle d’eucalyptus) dans un bol d’eau chaude. Inhaler 1 à 3 fois par jour.A savoir : Pour distinguer le serpolet du thym, il faut regarder les feuilles. Celles du serpolet sont plus larges que celles du thym vulgaire, et planes au lieu d’être enroulées sur les bords. Les feuilles du serpolet ne sont jamais blanches et cotonneuses en dessous comme celles du thym.

Si le rhume persiste plus d’une semaine ou s’il s’accompagne de fièvre, consultez un médecin.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X