Mal de gorge : une homéopathie anti-inflammatoire

Le mal de gorge est un symptôme très fréquent et pénible. Des traitements permettent d'anesthésier un peu la douleur. L'homéopathie par exemple propose des remèdes intéressants contre le mal de gorge. 

Publicité

© Istock

Homéopathie et mal de gorge

L’homéopathie est une approche médicale de choix en cas d’angine. En effet, la plupart de ces infections étant virales, les antibiotiques sont à éviter (ils sont tout à fait inefficaces) et la médecine allopathique dispose de peu de remèdes adaptés. En homéopathie, en revanche, on propose de soulager les symptômes et de favoriser la rémission à l’aide des traitements suivants (prendre 3 granules toutes les heures dès l’apparition des symptômes, puis espacer en fonction de l’amélioration des symptômes) : Belladonna en 5 CH (surtout en cas d’inflammation marquée, voire de fièvre, et de douleur à la déglutition), Mercurius solubilis (si le mal de gorge s’accompagne d’une hypersalivation) ou Aconitum napellus en 9 CH (notamment si les maux de gorge sont consécutifs à un coup de froid), Dulcamara en 5 CH (si c’est une exposition au froid et à l’humidité qui est à l’origine des maux de gorge) et/ou Phytolacca en 5 CH si la douleur irradie en direction des oreilles. Apis mellifica sera idéal en cas de gorge qui pique, et Cantharis en 4 CH en cas de maux de gorge associés à une soif importante.

Publicité
Publicité

Des laboratoires homéopathiques proposent des complexes anti-inflammatoires à utiliser en cas de maux de gorge. Le mieux est de demander conseil à son pharmacien pour trouver le traitement adapté.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X